Amanda et Camille : l’aventure avec deux bébés!


Amanda porte le t-shirt Le Grand Amour et leurs jumeaux, le body côtelé Le Grand Amour.
Camille lui, porte le t-shirt Papa Bird.

Sur leur compte Instagram 1 duvet pour 2, Amanda et Camille partagent leurs voyages et leurs défis sportifs. Depuis 2 mois, l’arrivée de leurs jumeaux Mathis et Mahel a multiplié par deux leur soif d’aventure. Ils nous racontent les 45 premiers jours de leur vie de parents. 

1 duvet pour 4, évidemment…
Parce qu’ils ne font jamais rien comme tout le monde, l’annonce de la grossesse d’Amanda a fait réagir sa communauté qui y a vu un beau clin d’oeil à leurs aventures. Car pour une première grossesse, les jumeaux sont un beau challenge. « Quand on nous a annoncé qu’il y en avait deux, Camille était super content et a tout de suite pensé au binôme fille/garçon. Moi j’étais surprise car je ne pensais pas du tout à une possible gémellité. J’ai mis plus de temps à comprendre ce qui nous arrivait. » Une grossesse qui a par ailleurs une particularité : « Les jumeaux partageaient un placenta pour deux. Cela nécessitait une surveillance rapprochée. Cet accompagnement médical m’a à la fois rassuré mais en même temps, je ne pouvais pas lâcher prise. J’étais surveillée comme du lait sur le feu. » Le couple qui multiplie d’ordinaire les voyages doit alors ralentir durant ces 8 mois : « Je ne pouvais pas prendre l’avion, j’ai mis le holà sur les randonnées et finalement tout s’est très bien passé, j’ai même été au terme de ma grossesse. »

« Des jumeaux ? C’est 30% de logistique et 70% d’amour »
Et sinon c’est pas trop galère les jumeaux ? Il y a dans l’annonce d’une naissance gémellaire, le sentiment d’un énorme de challenge, qui disons-le clairement relève plutôt de l’aventure stimulante pour ce duo de parents : « Pour le moment c’est super cool. Avoir deux bébés, c’est encore plus génial. On a été confronté à des choses tellement plus compliquées à travers nos aventures, que ça nous paraît facile. Pour le moment ! » Amanda et Camille en ont conscience : avec des enfants, chaque jour est une nouvelle histoire mais pas question de  masquer le plaisir qui se ressent quand on leur demande comment ils vont. « On ne veut pas en faire trop mais c’est une réalité : pour l’instant tout se passe bien, on trouve notre rythme et nos bébés sont assez faciles. On reçoit certains messages qui nous demandent si ce n’est pas trop difficile, certains autres qui nous souhaitent beaucoup de courage. Si on a conscience que nos enfants vont exprimer des besoins différents au fil des mois, on préfère se concentrer sur le présent. Et aujourd’hui, on se sent bien ! »

« On explore, on prend confiance, on cherche nos repères. » 
Pour Camille qui pratique l’ultra-trail à haut niveau (course à pied de très longue distance en milieu naturel), voyager avec Mahel et Mathis est une évidence. Mais comme tout défi, cela nécessite de se préparer : « L’ultra trail c’est 30 % de physique, 30% de mental, 40% de logistique. Les jumeaux, c’est 30% de logistique et 70% d’amour. A l’image de nos voyages, on explore, on prend confiance, on cherche nos repères, on applique aussi une certaine rigueur pour que chaque rythme soit respecté. »
C’est dans les Pyrénées que les deux petits garçons ont débuté leurs aventures de voyageurs : « Avant de partir en montagne, je me suis renseigné sur l’altitude : leur mettre des tétines pour passer les paliers par exemple. On a anticipé et on a cherché les bonnes infos pour faire ensuite notre popote. Ce serait inconcevable sans anticipation et sans organisation. »

« On fait tout pour ne pas se fixer de limites. »
Sur leur compte Instagram @1duvetpour2, Amanda et Camille racontent leurs histoires, leurs voyages et leur nouveau quotidien : « On essaie de montrer ce qu’il est possible de faire, on sait que rien n’est acquis, chaque jour on se remet en question. En retour, ceux qui nous suivent nous disent qu’il trouve ça génial de constater que l’on peut voyager avec des enfants, même très petits. » Evidemment, la vie de jeunes parents est jonchée de repères qui se perdent, de questions en suspens, de rythmes différents, de nuits blanches et de jours « sans ». Et Camille de philosopher avec l’esprit sportif qui fait sa force : « En ultra-trail, il y a ces moments où je me demande ce que je fais là ! C’est passager. Ces périodes plus incertaines et tendues avec les enfants, je les vis comme des étapes, des phases. On se dit qu’il ne faut pas avoir peur de mettre en place des choses qui marchent un temps, puis ne fonctionnent plus vraiment.Chacun a son expérience mais je reste convaincu que des parents qui ont confiance, transmettent une certaine sérénité à leur.s enfant.s » Il est temps de laisser Amanda et Camille donner le biberon à leurs petits garçons. Là aussi, l’équilibre est de mise : « A la maternité, j’ai tout de suite dit que je voulais mixer : 70% d’allaitement et 30% de biberon. On a trouvé notre équilibre comme ça. Globalement, je fais tout pour ne pas me mettre de pression. Durant ma grossesse, j’ai commencé à écouter des podcasts mais les sujets traités étaient souvent noirs et angoissants. J’ai rapidement fui le trop plein d’informations. »

On vous encourage vivement à plonger dans l’univers d’Amanda, Camille et leurs deux petits garçons. Pour vivre avec eux l’avventura, plurielle, folle, revigorante et surprenante. Dans quelques semaines, le couple se lance dans un nouveau défi en famille, dont on garde nous aussi le secret. A suivre très bientôt sur leur compte !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

Laissez un commentaire