Anne, maman de Violette 6 ans, créatrice de la cerise sur le gâteau

Anne Hubert maman cool

Anne vit en Alsace « Je suis allée y vivre pour rejoindre mon chéri » et à Paris le reste du temps. Son home sweet home est un loft situé dans une ancienne usine. Un endroit spacieux et baigné de lumière. Son leitmotiv du moment Plus d’amour s’il vous plait ! ou Normal is boring, mots brodés sur les coussins de sa marque cet hiver. Son métier ? « Égayer la vie des gens avec du textile doux et coloré. »

Anne est la créatrice talentueuse de la cerise sur le gâteau. Je lui demande de nous présenter sa jolie entreprise. « J’ai commencé la cerise sur le gâteau en m’inspirant des produits traditionnels français, l’idée était de détourner et de revisiter le textile du quotidien. Leur amener de la fraîcheur tout en gardant des produits de qualité. Tous les produits sont confectionnés au Portugal. Aujourd’hui, j’ai surtout une belle équipe autour de moi qui donne une âme à la cerise. »

Anne Hubert maman cool la cerise sur le gateau

Pourquoi la cerise sur le gâteau ? « Parce que j’adore les expressions et que la cerise sur le gâteau, c’est une petite touche en plus. »

Être une maman entrepreneur demande de l’organisation. Anne nous parle de son quotidien. « Quand je ne suis pas en déplacement, je me lève tôt, et je ne m’occupe que de moi ! Je suis au bureau à 7h30. Mon mari gère Violette. Comme ça, je peux finir à 16h30 et passer du temps avec ma fille et avec mon chéri à partir de 20h quand elle est au lit. Il faut garder du temps pour, sa boîte, son mari, son enfant, ses amis, son chat, voyager, faire du sport et bien sûr trouver du temps pour soi. Enfin le plus important veiller à beaucoup dormir ! Trêve de plaisanterie, comme toute working mum, j’essaie de faire au mieux ! Mais la clé c’est surtout la chance d’avoir un mari en or et une équipe de choc au bureau sur qui je peux compter. Voilà : une touche d’organisation, une pointe d’humour et surtout retirer le mot parfait de son langage. »

Anne Hubert, maman de Violette 6 ans, créatrice de La Cerise sur le Gâteau

La personne la plus inspirante pour Anne est sa tante Odette. « Elle était la demi-sœur de mon père qui était beaucoup plus âgée que lui, que je n’ai pas connue. Une femme très élégante, qui emmenait mon père voir les défilés de haute couture, elle était très cultivée. Ultra indépendante, et il parait très drôle ! J’ai baptisé de son prénom le pois irrégulier, le motif phare de la Cerise, le fameux pois Odette. »
Anne est la maman à la fois cool et poule de Violette. Une petite fille « très gaie, expansive, qui parle tout le temps. Violette est assez blagueuse, c’est un rayon de soleil. Je suis née dans une famille nombreuse plutôt classique dans le style, mais où tout est possible. La chose la plus importante que mes parents nous ont donnée, et que j’essaie de transmettre à ma fille, c’est la confiance en soi. Mes parents nous laissaient faire beaucoup de choses, tout était possible. Je ne sais pas comment ils ont fait mais nous sommes 6 et tous entrepreneurs. J’aimerais que Violette garde la confiance qu’elle a en elle, avec ça on peut aller au bout du monde… »

Anne n’a pas besoin d’aller au bout du monde pour passer des vacances idéales. Pour elle, les meilleures ressemblent à ça : « En famille, dans mon village natal, en Normandie, près de la mer, avec des copains qui passent. » Quant à sa maison du bonheur, elle nous la décrit : « Dans la maison du bonheur, il y a beaucoup d’amis et beaucoup d’enfants. Un grand, très grand jardin. Il fait beau, les enfants jouent bruyamment au loin pendant que les parents boivent l’apéro tranquillement. « 

0 commentaires

Laissez un commentaire