Antoine 42 ans, papa poule de Lou 11 ans, Manon 9 ans et Brune 4 ans

Antoine 42 ans, papa poule de Lou 11 ans, Manon 9 ans et Brune 4 ans

Antoine est le père de trois filles. Parisien, il se décrit comme un peu stressé et tête brûlée. Son plat préféré est le baba au rhum, son parfum Derby de Guerlain. Ses vacances idéales ? « La mer, pas de téléphone, des copains et de la vodka pour faire des cocktails. »

Un papa pour trois filles.

A la maison, Antoine est le seul homme. « C’est très agréable, je suis heureux d’être seul avec les filles. Lorsqu’on attend son premier enfant, avoir un garçon ou une fille procure la même émotion. Mais après avoir eu une fille, j’ai souhaité en avoir d’autres, j’aurais été très déçu si j’avais eu un garçon ! » Antoine est un papa à la fois cool et poule. « Je suis assez présent et attentif. Je pense être complice avec mes filles mais aussi assez strict. Je suis cool pour plein de petites choses mais plus poule pour d’autres, certainement. Je me suis toujours occupé d’elles depuis qu’elles sont nées. Par exemple pour les médicaments. C’est un peu moi le référent médecin à la maison. Je les suis, toutes les trois, avec attention. Être père pour moi était une évidence. Avant de devenir parents, Delphine et moi en avons profité largement. On a voyagé, on a fait beaucoup de choses. Nous avions envie d’avoir des enfants ensemble. Au départ, j’étais plus demandeur qu’elle. Je voulais des enfants. C’était une suite naturelle. »
Famille Colas- émoi émoi- Choix 1 (3)

Une enfance de globe trotter.

Antoine a eu une enfance d’expatrié. « J’ai vécu dans différents pays. Je changeais d’école tous les deux ans. J’ai été en Amérique du Sud, en Allemagne, notamment. Par la suite mes parents sont partis tous seuls parce que nous étions trop grands pour les suivre. Ils ont été aux États-Unis, en Chine, au Japon, pour le travail de mon père. Ces voyages m’ont marqué. Je m’adapte très régulièrement à des changements assez radicaux. Les lieux, les gens, la vie, le climat, changer, bouger, n’est pas un traumatisme pour moi, c’est une véritable habitude. »
Petit garçon, Antoine a reçu une éducation plutôt stricte.  « Avec mes enfants, j’ai envie d’être sévère sur certains sujets comme l’école, et d’autres repères. Mais en même temps je souhaite qu’elles dialoguent plus facilement avec nous. Je cherche vraiment de la complicité avec mes filles. »
Famille Colas- émoi émoi

Des passions communes.

Notre papa poule et ses filles ont des goûts communs. « On aime bien les activités à risque avec Lou et Manon.  On a fait de la roue électrique qui tient sur un seul pivot ou encore du skate électrique. Le problème c’est que je me blesse tout le temps ! On fait également du ski nautique et du bateau. Elles aiment la vitesse. Et puis, nous partageons une certaine passion pour des films d’action ou fantastiques. »

Des souhaits pour l’avenir ?
« Pour mes filles, je leur souhaite d’avoir confiance en elles. D’être des adultes qui résisteront à ce qui leur arrivera. Même si les choses sont négatives, qu’elles sachent se relever. Quel que soit leur domaine, qu’elles aient confiance. C’est vraiment essentiel ! A moi, je me souhaite de l’équilibre et du temps. »

Sweats Papa Poule ou Papa Cool rêvés à Paris et créés au Portugal : 95% coton 5% polyamide, 80€, disponibles en caramel et marine, du S au XXL, en exclusivité sur émoi émoi.

0 commentaires

Laissez un commentaire