Cheng Cheng, 28 ans, maman cool d’Amélie

Cheng Cheng, 28 ans, maman cool d’Amélie

Cheng cheng habite à Boulogne Billancourt. Mais elle a grandi à Xi’an une ville du centre de la Chine. Elle été élevée par sa grand-mère, parce que ses parents travaillaient beaucoup. Elle garde peu de souvenir d’eux mais énormément de sa grand-mère.

« C’est une femme très généreuse. Elle m’a beaucoup gâtée. Enfant, je n’étais pas très sage. Je courais partout, même à l’heure des repas. Et pour ne pas interrompre mes jeux, elle m’apportait mon déjeuner sur place. J’étais très libre. Mais je ne voudrais pas être comme elle avec ma fille. Je veux lui apprendre l’obéissance ! »

Comme tous les autres élèves de sa classe en Chine, Cheng Cheng voulait être professeur. Aujourd’hui elle fait un break, le temps de sa grossesse. Elle faisait du business développement pour un projet d’immobilier commercial. Tout cela impliquait beaucoup de déplacements à l’étranger. Cheng Cheng a préféré lever le pied.

Depuis qu’elle est enceinte notre future maman cool fait attention à son style. Elle met des robes et mise sur une beauté en mode naturel.

Tu as une adresse fétiche à Paris ? « J’aime bien ce resto de pâtes chinoises : Les pâtes vivantes dans le 9ème. »

A chaque baisse de moral ou lors d’un découragement, Cheng Cheng se remonte en regardant un ou plusieurs épisodes de Sissi. « J’ai du le voir 30 fois, je le regarde et ça me donne de l’énergie. En arrivant en Europe, je me suis rendue compte que vous n’aviez pas une très bonne image de Sissi. Pour moi, c’est une femme très courageuse. »

Qu’est ce qui a changé dans ta vie depuis que tu es enceinte ? « Les gens autour de moi ont changé. Personnellement je pense que c’est quelque chose de naturel, d’humain. Toutes les femmes le font. Ma mère est stressée, elle veut que je fasse très attention. »

Nos parents étaient très heureux quand nous leur avons annoncé la nouvelle. Les parents chinois attendent toujours avec impatience leurs petits enfants !

Quel genre de mère veux-tu devenir ? « Plutôt cool. Ma mère ne s’est pas occupée de moi avant mes six ans, après elle a voulu se rattraper, elle m’a couvée, elle est devenue trop poule, je ne veux pas faire ça ! »

Et ton avenir tu le vois comment ?

« J’espère avoir d’autres enfants et pouvoir reprendre mon travail, c’est important, dans deux ans, je veux reprendre ! »

Cheng Cheng est l’heureuse maman d’une petite Amélie. Félicitations aux jeunes parents 🙂 !

Sweats Maman Poule, Maman Cool et La vie est belle en famille, 80€, rêvés à Paris et fabriqués au Portugal, disponibles en bordeaux et bleu marine, du 34 au 44, à partir du 13 novembre en exclusivité sur émoi émoi.

0 commentaires

Laissez un commentaire