Edouard, 30 ans, papa cool de Elliot 7 mois

Edouard, 30 ans, papa cool de Elliot 7 mois

Edouard habite à Boulogne depuis peu de temps. Il travaille chez Sequana. « Un papetier français, qui fait donc du papier ! »

Il est le papa cool d’Elliot. Pourquoi ce prénom ?

« Elliot, c’est une ville au nord de l’Australie, qu’on a traversée avec ma femme. Quand je dis ville, c’est un trou perdu où il y a probablement trois maisons et un supermarché dans lequel on peut se ravitailler. On faisait le tour de l’Australie avec Albane. On savait qu’on attendait un bébé, alors en passant par Elliot on s’est dit que ça ferait un beau prénom ! »

Tu es quel genre de père ?

« Je suis assez détaché. Je conçois la paternité comme un devoir et pas du tout comme un droit. A aucun moment je me dis que mon fils est ma petite chose que je vais gâter et chouchouter. Ce n’est pas du tout comme ça que je le vois. Instinctivement je suis fou amoureux de mon enfant. Je dois en prendre soin. »

Edouard est un papa cool.  Spontanément il aurait choisi poule, puis se disant que c’était un peu ringard il tranche, il sera papa cool.

Tu étais comment petit garçon ?

« J’ai la particularité d’avoir des parents qui m’ont eu très tard. Ils étaient totalement papa et maman poule. Ils acceptaient tout ce qu’on faisait. J’étais un enfant excessivement difficile, gâté plus que tout. D’ailleurs c’est quelque chose que je ne reproduirai pas ! Je crois que je serai un père très sévère. »

Enfant, Edouard voulait être Robinson Crusoe. « Habiter sur une île et vivre de chasse, de pêche, faire ma cabane dans un arbre. »

EDOUARD-DE-SALABERRY-papa-cool-emoi-emoi-8

Devenir père pour lui c’était naturel. « C’est quelque chose dont on avait pas discuté, que l’on avait pas prévu au préalable. C’est comme ça qu’on fonctionne tous les deux. On s’est marié après sept ans de relation, sans jamais avoir évoqué le mot mariage. On a eu un enfant sans jamais en avoir parlé avant. On sent les choses, et elles viennent naturellement. »

Quelle valeur fondamentale voudrais-tu transmettre à Elliot ?

« La notion de la famille, je pense. »

Pour notre it dad, voir sa femme accoucher c’est « assez sport, notamment lorsque l’accouchement ne se passe pas comme prévu. Une seule chose m’obsédait : l’aider ! »

S’il avait une devise dans la vie ce serait celle-ci : « Rends toi compte de ce que tu es en train de vivre, c’est ta vie. »

Son film culte : « Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, 4h30 de film. Je suis transporté. »

Son rêve de bonheur serait d’être riche, très riche. « Mais surtout pour être tranquille et passer du temps avec ma femme, mes enfants et mes amis. La recette du bonheur ce n’est pas l’argent, mais ça peut y contribuer ! »

Si tu étais un super héros pour Elliot, tu serais lequel ?

« J’adore l’univers de Batman. Alors pourquoi pas Batman ! »

Est-ce qu’il y a une question que je ne t’ai pas posée et que tu aurais aimé que je te pose ?

« Oui, comment est ce que je vois ma femme depuis qu’elle est devenue mère ? »

La réponse ?

« Je pense que je l’aime encore plus … »

EDOUARD-DE-SALABERRY-papa-cool-emoi-emoi-1

Sweats Papa Cool et Papa Poule, 80€, rêvés à Paris et fabriqués au Portugal, disponibles en gris anthracite, du S au XL, à partir du 13 novembre en exclusivité sur émoi émoi.

0 commentaires

Laissez un commentaire