Émilie, maman poule de Mirko 4 ans et demi et de Laurette 17 mois

Émilie, maman poule de Mirko 4 ans et demi et de Laurette 17 mois

Émilie se décrit comme une femme calme, timide et ultra dynamique. Elle ne tient pas en place et adore bouger et voyager. Elle habite Saint Denis, dans un appartement dont elle est tombée amoureuse.
Son leitmotiv : « Derrière chaque problème, il y a une solution. » Son dernier livre coup de coeur est  Les filles de l’ouragan de Joyce Maynard, quant à son plat préféré il est délicieusement régressif : Un poulet frite. Petite fille, elle se rêvait institutrice, aujourd’hui elle est éducatrice de jeune enfants.

Émilie est la maman poule de Mirko et Laurette. Elle nous explique leurs prénoms. « Pour mon ainé, travaillant en crèche, j’avais repéré le prénom Mirko parmi les enfants dont je m’occupais. J’ai tout de suite aimé. C’est un véritable coup de coeur. Pour Laurette, je voulais un prénom rétro. Au départ nous n’étions pas parti sur Laurette, mais c’est le prénom qu’on aimait tous les deux. »
Pour elle, devenir mère était une évidence. Elle s’épanouit dans la maternité et y trouve son bonheur. Elle se dit maman poule. Émilie veille sur ses enfants, les couve du regard et les câline à l’envie. Elle raconte que cette maternité l’a changée. « Ce n’est plus du tout comme avant. On a d’autres priorités, d’autres centres d’intérêts. »

émilie choufleur la jolie paillete- maman poule- émoi émoi 1

Notre maman poule forme avec son mari et ses deux enfants une famille unie et fusionnelle. « Je suis très souvent avec mes enfants. Nous avons peu de famille ici et nous les avons toujours avec nous. Je travaille tous les jours sauf le mercredi. Durant cette journée à trois, j’en profite le matin pour faire les courses et le ménage. Nous laissant l’après-midi faire des promenades dans Paris. »

Lorsqu’il pleut c’est l’occasion de lire des histoires à la maison. « Je voudrais que mes enfants aiment les livres. Celui que je préfère pour Mirko est : Mon papa et ma maman d’Antony Browne. Nous aimons beaucoup. C’est une histoire qui convient à tous les âges. Ils décrivent un papa et une maman merveilleux, la manière dont les enfants nous voient. C’est répétitif, les enfants adorent. Quant à Laurette, en ce moment, elle aime les livres sonores et les comptines. »émilie choufleur la jolie paillete- maman poule- émoi émoi
Depuis quelques années maintenant Émilie tient un blog à succès intitulé  Choufleur la Jolie Paillette. Je lui demande d’où vient ce nom. « C’est tout bête, lors d’un voyage à Londres j’ai acheté un bracelet sur lequel était écrit : Choufleur la jolie paillette et voilà, c’est venu comme ça ! Je lisais régulièrement les blogs de mamans et un jour je me suis dit : pourquoi pas moi ? Le blog a vu le jour trois ou quatre mois avant la naissance de Mirko. Aujourd’hui  il est très important pour moi. C’est un peu le journal de notre vie, de notre quotidien. J’y tiens beaucoup. Évidemment je n’y poste que le plus beau et ce que j’ai envie de montrer. Un blog apporte de belles rencontres. Des connaissances, des amies. Et puis il me sert d’archive. Je prends beaucoup de photos et mon blog me permet de les conserver. » Entre Instagram et le blog ton coeur balancerait-il ? « Non, je les aime autant l’un et l’autre. Instagram pour le côté visuel, le blog pour le texte. »

La chine est une passion, presque un art de vivre pour Émilie. « Je chine depuis sept ans. La maison déborde de mes trouvailles ! Alors, en ce moment, je chine moins. Je marche au coup de coeur. Mon dernier trésor : une ancienne balance d’épicier. J’en rêvais ! Ma plus belle trouvaille : le lit de Laurette un Bambily des années 50. On le gardera des années ! »

Notre maman poule a un projet pour les vacances prochaines : « Partir en camping car, trois mois, à l’étranger. On commencerait tout d’abord en France, en Bretagne, par exemple, pour voir de quoi nous sommes capables. Et puis on se lancerait ! En Irlande ou aux États Unis, ce serait mon rêve ! »émilie choufleur la jolie paillete- maman poule- émoi émoi 2

0 commentaires

Laissez un commentaire