Florence Foresti ou l’honnêteté d’une nouvelle mère

Au début de votre grossesse ou sur le point d’accoucher, femme enceinte ou femme tout court, courez (ou plutôt marchez) voir le dernier spectacle de Florence Foresti à Brest, Genève ou Bordeaux ! C’est déjà complet à Paris, Lyon, Toulouse, Lille, Grenoble et Rennes…

Dans MotherFucker, le nom parle de lui-même, Florence Foresti nous parle des joies mais aussi des angoisses et des craintes qu’elle ressent dans son quotidien de nouvelle mère.

L’image d’une femme enceinte parfaite, de la future maman rayonnante, se fissure peu à peu, laissant entrevoir toutes les petites imperfections inavouables – mais humaines ! – d’une femme dont le corps et la vie changent.

Exit “je suis une mauvaise mère”, Bonjour “je suis une nouvelle mère”.

On vous laisse avec quelques extraits d’une interview de Florence Foresti dans Marie Claire : “Pendant ma grossesse , je me suis beaucoup ennuyée parce que je ne pouvais plus travailler. « J’ai chaud, j’en ai marre, je suis fatiguée, j’ai mal, j’ai le nez bouché » – les rhinites de grossesse touchent deux femmes, dont moi, sur un million -, « Je ne peux plus fumer, plus boire ». Trop liberticide. Je suis allée sur les forums Internet et j’ai découvert toutes ces femmes angoissées. Ça m’a fait un bien fou. On se dit qu’on n’est pas seule au monde, qu’on n’est pas folle, qu’on n’est pas une mauvaise mère. Dans mon spectacle, ça me paraissait important de raconter cette réalité.”

Pour les dates de sa tournée, consultez son site.

0 commentaires

Laissez un commentaire