Frédéric 45 ans, papa poule de Malo 16 ans, Marius 12 ans, Ange 6 ans et Jules 15 mois

Frédéric 45 ans, papa poule de Malo 16 ans, Marius 12 ans, Ange 6 ans et Jules 15 mois

« Je suis un papa poule. Je m’occupe énormément de mes enfants. Je suis très attentif à leurs petits besoins. Je veille à ce qu’ils aient tout ce qu’il leur faut et je joue beaucoup avec eux. »

Frédéric est le papa poule de quatre magnifiques garçons. Ses deux aînés sont nés d’une première union et ses deux derniers de son amour avec Julie. Il nous les présente : « Malo est ambitieux, studieux et sportif. Il a du goût et sait porter ce qui le met en valeur. Il a de l’allure. Marius est tendre, fin. Il a tout un monde à lui, il rêve souvent. C’est mon premier bébé câlin et ça continue ! Ange est artiste, poète, tendre et espiègle. Jules est wild and free, toujours prêt à déplacer les lignes ! Il est tout sourire, plein de mots dans ses yeux profonds. »

Devenir père pour Frédéric était une évidence. La première fois, pour Malo et Marius, c’était quelque chose de simple. « Je vivais en couple. Je sentais que c’était naturel de prolonger notre foyer ». La seconde fois était différente. « Avec Julie, nous vivons une histoire passionnelle, avoir des enfants représentait la possibilité magique, de créer un être qui n’existe que par la fusion de nous deux. »
frédéric-papa poule-émoi émoi 2

Lorsque nous parlons du challenge que représente l’éducation de quatre garçons, Frédéric m’explique qu’avoir une famille recomposée complique la chose. « Lorsque je me suis séparé de ma première compagne, Malo avait cinq ans et Marius un an. Je n’ai pas pu élever mes deux ainés à temps plein. C’est comme si j’avais deux vies différentes. Quand Malo et Marius sont là le week-end, ma famille est complète. En tant que père, tous mes morceaux sont rassemblés. Ange a scellé ma nouvelle vie. Il est le lien entre mon passé et mon présent. Il est un fils mais aussi un frère. Malo et Marius appellent Ange leur frère, il n’y a pas de demi, pas de distance. »

Frédéric se décrit comme un homme serein, réfléchi, passionné, curieux et plein d’humour. Petit garçon, il rêvait de devenir « banqueur », c’est à dire travailler dans une banque, ou bien « changeur de feu rouge »…

Frédéric est né dans une famille de globe trotters. Il a habité Marseille, puis le Canada et l’île de la Réunion. Ces affectations lui ont donné le goût du voyage, qu’il partage avec Julie. De ses parents, il garde des valeurs fortes comme l’honnêteté et le sens du travail. Il voudrait transmettre à ses enfants ces deux points en y ajoutant l’écoute et la confiance en soi. Notre papa poule souhaite à ses garçons de trouver leur voie, leur bonheur et d’une manière simple. « Qu’ils ne courent pas après des choses qu’ils ne pourront pas avoir. J’aimerais qu’il soient curieux. Etre curieux permet d’avancer. »

frédéric-papa poule-émoi émoi 1

Frédéric est un passionné de bande dessinée. Il partage sa passion avec Julie et Ange. « Julie est une lectrice assidue, quant à Ange, il est très intéressé par les dessins, il regarde les images. La meilleure BD pour moi ? La trilogie NIKOPOL d’Enki Bilal, elle me transporte. Julie est ma Jill aux larmes bleues. »
Restons dans le domaine des héros, lequel Frédéric incarnerait-il pour ses enfants ? «  Iron Man, il est tout en acier, comme un papa solide sur qui on peut compter, et puis il a plein de gadgets ! »

Des souhaits pour l’avenir ? « J’ai trouvé un équilibre dans ma vie, entre le personnel et professionnel. Je souhaite que cela dure. Je voudrais aussi ne jamais m’éloigner de mes enfants. Garder un lien fort. Toujours. »

0 commentaires

Laissez un commentaire