Haut les mains !

Haut les mains !

Les chanceuses.

Les femmes enceintes résidant en Pennsylvanie vont enfin avoir la paix !

En effet, un homme vient d’être condamné, par la justice de cet état, pour avoir touché (sans son accord et avec insistance) le ventre d’une femme enceinte.

J’ai souvent entendu autour de moi, des futures mamans se plaindre de cet étrange comportement.

Celui qui veut que certains hommes aient la main irrémédiablement aspirée par les ventres en gestation.

Ça les démange. Ce n’est pas réfléchi. C’est comme un réflexe.

Cet homme trouve ça beau. C’est la vie. Oui. Mais ce n’est pas son nombril…

Personnellement en deux grossesses, « ça » ne m’est arrivé qu’une seule fois. Et il s’agissait d’un membre de ma famille … Pour autant j’ai trouvé cela extrêmement désagréable.

Alors, je n’ose même pas imaginer ma réaction s’il s’était agit d’un parfait inconnu dans la rue.

Je pense qu’après la stupeur, serait venue la colère, suivie de près par un fort sentiment de malaise.

Une femme enceinte n’est pas une chose publique.

Cette mère en devenir est toujours une femme, et son ventre une partie plutôt intime de son corps.

Moi, ça ne me viendrait pas à l’esprit de caresser les pectoraux des mecs bien gaulés que je croise sur le trottoir !

C’est pourquoi je reste persuadée que rappeler à l’ordre les mains baladeuses est une très bonne idée.

Plutôt de cet avis émoinautes ?

0 commentaires

Laissez un commentaire