Il faudrait me payer pour allaiter !

J’imagine ce que ce titre peut susciter chez vous émoinautes !

Les sempiternels clans s’affrontent.

Il y a celles qui hésitent entre l’envie de m’arracher les yeux ou les tétons, et celles qui se lèvent et ont envie d’applaudir.

Même si je ne suis pas la seule à avoir évoqué cette idée, sachez que certains l’ont réalisée !

Un projet pilote vient d’être lancé dans le centre de l’Angleterre (dans deux zones défavorisées). Il vise à rémunérer en bon d’achat les femmes qui allaitent leur bébé.  Si elles tiennent six semaines, elles ont droit à 140 euros, et si les jeunes mamans affichent six mois au compteur, là, elles touchent le gros lot, à savoir 240 euros !

Il faut dire qu’au pays de William, Kate et du petit George l’allaitement maternel n’a pas vraiment la cote.

Alors, certains ont voulu savoir si en récompensant financièrement les femmes, ça leur donnerait envie de se conduire en « bonnes mères ».

Ça m’énerve.

Ce n’est plus un secret pour vous émoinautes, je n’ai pas allaité mes deux garçons. Et pourtant JE SAIS que l’allaitement maternel est ce qu’il y a de mieux pour les bébés.
Ils en ressortent plus intelligents, plus beaux, plus fort, plus amoureux de leur maman, plus souriants. Ils ne feront jamais de colère, ils feront tout de suite leurs nuits. Jamais de cauchemars, jamais de maladie. Ils ne seront pas obèses, ne connaitront pas le diabète.
Bref, ils auront eu de la chance. Eux.

Si les autorités britanniques partent du constat que dans certains milieux défavorisés les femmes ne savent pas ce qui est bon ou mauvais pour leur enfant, pourquoi ne pas leur enseigner dans les maternités ? Ainsi éduquées elles seront vraiment libres de choisir ce qui leur convient le mieux, non ?

Je pense que l’argent n’a pas sa place dans une relation mère-enfant.

Pour finir, il faut que je vous avoue un truc. Moi, même si on m’avait payée, je ne l’aurais pas fait !

7 commentaires

  1. Legrand Geneviève
    , 18h53

    Eh bien, moi pour qui ça a été l'arrache coeur de devoir sevrer mes bébés, je salue ton article :) Bravo.

  2. Mathilde
    , 22h16

    Merci beaucoup Geneviève !

  3. Julie
    , 13h47

    Je suis bien d'accord avec toi, l'argent ne doit pas intervenir dans la relation mère-enfant, je trouve ça horrible (et pourtant j'allaite...). Cela reste encore une fois une question de choix et à aucun moment ça doit être imposé, encore moins par le fric, nan mais je rêve !!! :)

  4. Mamzelle-Mistinguett
    , 14h29

    Je trouve cela du grand n'importe quoi que de "payer" pour que les mamans allaitent parce que justement, certaines vont le faire uniquement pour l'argent (car malheureusement, il en existe des comme ça) et pas, pour les bonnes raisons et forcément, qui va en pâtir? le bébé ...parce que oui, nourrir son enfant, que ça soit par l'allaitement ou le biberon, doit être fait de manière naturelle, sans culpabilité mais surtout, sans contrainte . J'ai allaité mes 3 enfants parce que la question ne s'est jamais posée, pour moi, c'était inné et ainsi . Comme cela l'est pour d'autre maman qui donne un biberon . Pour moi, il n'existe aucune meilleure manière que de nourrir son enfant, si ce n'est celle, du cœur. Si on commence à monétiser l'allaitement, cela ouvre la porte à quoi d'autre?

  5. Le pays des merveilles
    , 14h30

    Entièrement d'accord ! L'argent n'a pas sa place dans cette relation ! Je n'ai pas allaité par choix et aujourd'hui je referais le même choix parce que je suis convaincu qu'il vaut mieux un biberon bien donné qu'un sein donné sans convictions et en se forçant ! Ma fille a un peu plus de deux ans aujourd'hui et elle va très bien, je ne pense pas qu'elle m'en veuille de ce choix ^^ Cela ne nous a pas empêché d'être très fusionnelle dès le début !

  6. Pichoux Vegan
    , 18h39

    Je trouve que c'est carrément marcher sur le droit des femmes... Comment appelle-t-on le fait de payer une personne pour qu'elle fasse, avec son corps, quelque chose qu'elle n'avait pas forcément envie de faire...? Les plus "pauvres" n'auront pas vraiment le choix de dire NON... lamentable et pervers.

  7. étoile
    , 12h18

    Osé comme article dans cette blogosphère/société qui culpabilise les mères qui n'allaitent pas! Il y a les professionnels qui prêchent bien entendu mais aussi les mères allaitantes qui croient qu'elles ne jugent pas mais ont été imprégnées des arguments du lobby pro-allaitement et sautent sur la 1ère occasion pour parler des parfaites défenses immunitaires de leurs enfants, de leur perte de poids rapide après l'accouchement et des études "scientifiques" qui prouvent qu'ils seront mieux que les autres... Payer des femmes pour utiliser leurs corps, c'est du déjà vu et c'est pour moi le même combat (prostitution, mère porteuse,...)?

Laissez un commentaire