Josselin, 33 ans, papa cool de Camille, 6 mois

Josselin, 33 ans, papa cool de Camille, 6 mois

« J’aurais bien aimé le porter dans mon ventre, le sentir bouger. C’est moi qui ai donné les plans et c’est elle qui a tout construit. C’est impressionnant. »

Josselin vit à Paris. Il est ingénieur en business intelligence, mais aussi le papa cool de Camille. « Je suis assez détendu, même si je ne suis pas toujours patient ! Je suis émerveillé, content. Il y a plein de moments qui me touchent. »

Raconte-nous, toi petit garçon, c’était comment ?
« J’ai un grand frère qui a trois ans de plus que moi et qui est relativement con ! En tant que petit dernier j’ai poussé le vice, je voulais faire mieux. Dès qu’il y avait une bêtise qu’il n’osait pas faire j’y allais ! On s’entendait bien. On se bagarrait tout le temps. Aujourd’hui, on est hyper proches, on se marre. Nos parents en sont fiers. »

A cette époque là, Josselin voulait être rentier. « C’est un truc qui m’a toujours fait rêver ! » La matière qu’il détestait à l’école dépendait des professeurs et des années. La biologie arrivait souvent en tête.

Etre père pour toi c’était une évidence, une surprise ?
« J’ai toujours eu envie d’être papa et j’ai toujours envie de remettre ça à plus tard ! Ce n’était pas une surprise, mais si on m’avait écouté je ne serais pas là aujourd’hui ! J’aimerais avoir une fille maintenant. »

La paternité a changé quoi chez toi ?
« Les cernes, la fatigue. Et encore Camille n’est pas compliqué ! Ce que je trouve le plus difficile, c’est de se dire qu’on devient la priorité dernière. Il y a toujours quelque chose à faire pour lui avant : son bain, son biberon… »

Pour Josselin, voir sa femme accoucher est une chose incroyable. « Au début, je n’étais pas sûr de vouloir y être. Je me demandais si c’était ma place. Et puis j’avais l’impression d’être inutile, et c’est vrai que je n’ai servi à rien ! L’accouchement, c’est un truc à vous faire retomber amoureux de sa copine. »

Qu’est ce que tu veux transmettre à Camille, et à tes autres enfants, plus tard ?
« Rien en particulier. Par contre j’aimerais avoir des enfants bien dans leur peau et dans leur boulot. Que leur vie de cœur soit épanouie. Je veux qu’ils soient heureux dans leur vie, même s’ils sont diamétralement opposés à ce que j’imaginais. J’aimerais juste qu’ils soient bien. »

Une appli dont tu ne peux pas te passer ?
« Il y en a plein ! Les journaux, les jeux …»

Le dernier livre que tu aies lu ?
« J’en ai commencé un il y a des années Tu trahiras sans vergogne, un bouquin sur la gestapo française pendant la guerre. Je ne l’ai toujours pas fini ! »

Si tu étais un super héros tu serais lequel ?
« Aucun, je ne sais pas. Je voudrais simplement être l’épaule sur laquelle il peut pleurer, parler, se confesser. Être celui qui écoute et soutient, toujours. »

Sweat Papa Poule ou papa Cool 100% coton, 80€, disponible en bleu chiné, du S au XXL, en exclusivité sur émoi émoi à partir du dimanche 19 avril 2015.

1 commentaire

  1. Augustin
    , 11h55

    HAHA ! Géniale cette interview ! Ce mec est hyper drôle ! Félicitations vous avez un très beau bébé, je vous souhaite une bonne continuation avec une petite fille qui sait...

Laissez un commentaire