Laure-Amélie, 32 ans, maman d’Heléna 2 ans et demi et d’Inès 3 mois

Laure-Amélie, 32 ans, maman d’Heléna 2 ans et demi et d’Inès 3 mois

 « Je suis plus cool que poule, surtout depuis l’arrivée de ma deuxième fille. J’essaie de ne pas être envahissante. Je voudrais les laisser grandir, s’épanouir et prendre leur autonomie. »

Laure-Amélie vit à Sèvres, ville qu’elle a choisie pour sa proximité avec son travail et avec les grands-parents ! Elle fait du marketing, mais profite, pour quelques semaines encore, de son congé maternité.

Maman de deux petites filles en congé maternité.

« J’adore être enceinte. C’est un état éphémère, c’est pourquoi face aux petits tracas du quotidien, je dédramatise en me disant que cela ne dure que quelques mois. Je préfère retenir les choses positives, comme le fait que le monde autour de nous est plus prévenant.
C’est complètement magique de se dire qu’on est en train de développer une vie. Être enceinte me rend vraiment heureuse. »
Laure-Amélie allaite Inès, comme elle avait allaité Heléna.
« J’ai allaité Heléna pendant quatre mois. Je le vivais comme une communion avec mon bébé. Je trouve que c’est un lien très fort qui se tisse.
Je pense que c’est le meilleur, à la fois pour la maman qui doit se remettre de l’accouchement et pour le bébé . L’allaitement est 100 % positif. Je n’ai jamais eu de problème avec ça. J’ai des amies pour qui il a pu être un peu dur, mais de mon côté j’ai de la chance ça s’est très bien passé. J’adore ça !laure-amelie-maman-cool-emoi-emoi-3

Notre maman cool est actuellement en congé maternité et elle en est ravie !
« Heléna est à la crèche, mais j’en profite pour aller la chercher plus tôt juste après sa sieste. Je n’avais pas mesuré à quel point le congé maternité pour un deuxième enfant permet de profiter de son premier !
Avant d’accoucher j’allais souvent chercher Heléna, en début d’après-midi, nous allions ensemble à la ferme de Gally voir des animaux. Nous sommes beaucoup allées à la piscine, au zoo, ou encore au jardin d’acclimatation. C’était des moments  forts avec mon aînée. Aujourd’hui nous continuons d’en profiter avec Inès, on se fait des promenades toutes les trois. C’est vraiment agréable. »

Une maman mélomane.

Petite fille, Laure-Amélie rêvait de devenir institutrice. Puis, à l’adolescence, son amour de la musique a fait naître le désir de chanter. « Aujourd’hui je suis très contente de la vie que j’ai. Je n’ai pas de regret si ce n’est d’avoir plus de temps pour faire de la musique.
J’aimerais avoir le temps de composer, de faire un petit album. Je compose pour moi et je chante pour mes amis, c’est déjà ça ! »
Elle partage sa passion avec ses filles. « J’essaie de mettre Heléna au piano quand je joue, elle adore ! On chante beaucoup ensemble. Cet été j’avais ma guitare avec moi, on chantait tout le temps toutes les deux et dans un répertoire où la Reine des Neiges et la Famille Tortue ont la première place ! »

Maman cool.

Laure-Amélie trouve que la maternité l’a changée. « Le jour où j’ai eu Heléna, quelques heures seulement après l’accouchement, je me suis rendue compte de choses fortes, notamment que mes priorités avaient changé.
Je n’étais plus numéro un. Même si j’avais faim, même si j’avais besoin de prendre une douche, si mon bébé pleurait, c’était lui en premier !
Maintenant, c’est ma nouvelle vie. Mais pour Heléna, l’arrivée d’Inès a été un choc !
J’ai également pris du recul  dans mon travail. Je relativise plus, mon stress est positif. Mes enfants vont bien alors le monde ne va pas s’écrouler ! J’ai mûri. »

La vie est belle en famille.

Laure-Amélie est très proche de ses frères. Elle en a trois, c’est la petite dernière. Elle me dit qu’ils sortent souvent ensemble. Je lui demande s’ils se font des restos tous les quatre : « On se fait des boîtes surtout !  Depuis que j’ai 18 ans nous sortons très souvent tous ensemble. Nous sommes plus soirée que resto ! »
Cette entente entre frères et sœur tient à quoi ?
« Je pense que nous avons vécu de beaux moments quand nous étions petits. Nous avons eu une enfance heureuse.
Ça tient aussi aux personnalités des uns et des autres. Nous sommes différents mais nous nous respectons beaucoup. Quoi qu’il arrive, la semaine du 15 août est bloquée, nous la passons ensemble.
Ayant trois grands frères je suis contente d’avoir des filles, parce que ça change le schéma familial ! J’espère qu’elles garderont un lien et une complicité forte. J’essaierai de leur faire faire des activités à la fois ensemble et chacune de leur côté pour qu’elles se construisent. »laure-amelie-maman-cool-emoi-emoi

Les rêves d’avenir.

« Je voudrais que mes filles soient heureuses, en bonne santé et que je réussisse à créer un cocon familial qui dure, qui ait du sens. Le principal est de ne pas avoir de regrets plus tard. De profiter de sa vie, de faire des choix et de les assumer pour que nos enfants soient heureux. »

La question que je n’ai pas posée ?

« Mon endroit du moment ! A savoir un café à Beaubourg qui s’appelle Happy Families. C’est une adresse pour les mamans. Il y a une cour à poussettes, des massages pour les bébés, des transats… C’est idéal quand on est en congé maternité qui veulent se retrouver entre copines avec leurs enfants ! »

Sweats « We are family » rêvés à Paris et créés au Portugal : 95% coton 5% polyamide, disponibles en gris chiné, 80€ pour l’adulte, 45€ pour l’enfant, en exclusivité sur émoi émoi.

0 commentaires

Laissez un commentaire