Maëlis, 31 ans, maman cool de mini-Panda, 2 ans

Maëlis, 31 ans, maman cool de mini-Panda, 2 ans

Maëlis est maman, blogueuse sur La Fiancée du Panda et Panda Living, auteur et directrice artistique. Elle vit à Paris dans le 18ème arrondissement. Elle a grandi un peu aux États-Unis, un peu en région parisienne et beaucoup au milieu des champs et de la forêt.

« Mes parents m’ont transmis une vraie curiosité intellectuelle. C’est très précieux. Ça ne s’apprend pas. J’ai une infinie soif d’apprendre et de découvrir. C’est un cadeau que j’espère partager avec mon fils. »

Tu rêvais de faire quoi petite ? « Je voulais devenir sirène. Mes ambitions ont vite été contrariées. Ensuite princesse, mais il y avait un peu trop de contraintes. Ma mère me disait : « tu sais il faut être très bien élevée pour être princesse. » Ça a tué dans l’œuf mes prétentions. J’ai voulu être pilote de chasse aussi. Du coup je suis devenue blogueuse mariage – logique, non ? Depuis quatre ans je tiens un blog qui s’appelle la Fiancée du Panda, qui fait partie intégrante de ma vie professionnelle aujourd’hui aux côtés de mes activités d’auteur, de directrice artistique et de consultante en stratégie digitale. Je travaille pour de belles marques dans un chouette univers. »

Côté dressing  elle adore ses boots dorées Sézane. Elle ne peut pas se passer d’une chemise blanche, d’un slim noir et d’une veste en cuir.  Ses basiques. Sur sa shopping list de rêve on trouve des escarpins Rogier Vivier, un trench Burberry « et le jean Chloé avec les petites tresses au niveau de la taille, je suis convaincue qu’il me ferait des fesses sublimes ! »

La beauté, c’est quoi pour toi ? «  C’est de l’allure déjà. Comme toutes les femmes, je regarde beaucoup les femmes. Parfois je suis juste saisie par une façon de marcher, de bouger. La beauté n’est pas figée. Elle est dans le mouvement. »

Son adresse du moment c’est Lorafolk. « Elle fait des robes de mariée mais aussi du pap sublime. On a envie de tout acheter. Elle a un showroom qui est vraiment un petit cocon avec des tapis berbères au sol, des grandes tentures. Ses coupes sont d’inspiration art déco et années 20, ses matières sont sublimes. J’ai un vrai coup de cœur. »

Le film qui a marqué sa vie est le Cercle des poètes disparus. « Ce n’est pas très original, mais cette façon de dire qu’il faut changer de point de vue, changer sa façon de voir le monde. Et cette scène mythique où il monte sur le bureau, ça reste un grand moment d’épiphanie adolescente. »

Donne-moi trois sites internet que tu consultes quotidiennement ?  « La Fiancée du Panda bien sûr ! Blague à part, Wild birds collective, un superbe blog de déco qui m’inspire beaucoup, Mamie Boude pour leurs fantastiques DIY, et The Other Art of Living, le blog positif et inspirant de Sophie Trem !

La quotidien de Maëlis est une course : « c’est à mi-chemin entre un sprint et un marathon. C’est intense. Je travaille beaucoup. Mais je suis très mère poule. Je veux dédier du temps de qualité à mon fils. »

Tu es donc une maman poule ? « Il y a un an j’aurais dit maman poule, totalement. J’étais très à couver mon petit poussin. Et aujourd’hui je pense que je suis un peu des deux. Je me suis beaucoup détendue. Je veux donner confiance à mon enfant, et pour cela il faut que j’ai confiance en lui. »

Tes rêves pour l’avenir ?

« Je voudrais trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie perso. Là j’aimerais arriver à un stade de la vie professionnelle où on peut se relâcher un peu. Je travaille vraiment beaucoup et je veux profiter de mon fils et du numéro deux quand il sera là. Je voudrais voyager et ne jamais perdre le goût du jeu. »

Sweats Maman Poule, Maman Cool et La vie est belle en famille, 80€, rêvés à Paris et fabriqués au Portugal, disponibles en bordeaux et bleu marine, du 34 au 44, à partir du 13 novembre en exclusivité sur émoi émoi.

0 commentaires

Laissez un commentaire