Mathilde, maman poule de Gustave, bientôt 3 ans et de Léonard, 1 an

Mathilde, maman poule de Gustave, bientôt 3 ans et de Léonard, 1 an

Mathilde a tout juste 30 ans et elle vit à Versailles depuis peu.

Troisième d’une fratrie de cinq enfants, elle a grandi avec son frère et ses trois sœurs, dans des maisons fabuleuses sous le ciel de Provence. « Une famille de filles. Les femmes chez nous ont un rôle primordial. Depuis quelques générations la famille fonctionne de manière matriarcale. La mère est le pilier fondamental, l’axe majeur. »

Ce que ses parents lui ont transmis ? « Beaucoup de choses. Toute une éducation, une hygiène de vie, des valeurs qui sont aujourd’hui indissociables de ma personnalité. Mais ce que j’aimerais transmettre à mes enfants, c’est ce sentiment de sécurité. Cette assurance qui me dit que tant que mes parents seront là, RIEN ne pourra m’arriver. Je veux qu’à leur tour, mes enfants se sentent protégés, épaulés et guidés tant que je serai sur cette terre. »

Petite, elle voulait devenir président de la république ! « Aujourd’hui, je suis mère au foyer ! Avec un certain recul on peut se dire que j’ai réussi ! Je suis la présidente de ma toute petite république… J’avoue que mon pouvoir est assez régulièrement contesté mais je tiens bon, je ne cède pas aux manifestations et autres grèves de la faim ! Je lutte contre les tentatives de putsch domestique. Et puis, pour le plaisir, je suis rédactrice pour le mag d’émoi émoi. »

Mathilde Baud maman poule de Gustave et Léonard - émoi émoi

Dans son dressing, on trouve des blouses COS et des slims. Rien d’autre ! Quand on lui demande la pièce qu’elle rêverait de s’offrir, Mathilde voit grand : « Le collier crocodile de Cartier ! Celui porté par Monica Belluci au festival de Cannes. Il était à l’exposition Cartier au Grand Palais. »

Son idéal de beauté ? « Pour moi, ce serait Diane Kruger, Romy Schneider, Kristin Scott Thomas. Quand j’étais petite ma grand-mère me répétait cette phrase de Jean de La Fontaine : « La grâce, plus belle encore que la beauté ». Je suis d’accord avec ça. On ne parle pas de traits parfaits, mais d’allure. Et malheureusement ou heureusement ce n’est pas donné à tout le monde ! »

« Je n’ai pas de rituel beauté. Par contre je ne peux pas vivre sans prendre une douche brûlante le matin et bouillante le soir ! C’est vraiment vital pour commencer ma journée et pour la finir. »

Son restaurant préféré ? « On a déménagé il y a 4 mois, alors on découvre les restos du coin, et j’ai été heureusement surprise par un chinois franchement délicieux, le mandarin Oriental ou le canard d’or je ne me rappelle plus, c’est Fix (ndlr : son mari) qui commande ! Il ramène le tout à vélo et on déguste ça devant un bon film avec un verre de blanc sur le canap’. »

Son film culte ? « Je commence à peine à retourner dans les salles obscures. Avec deux bébés, c’était un peu compliqué. Alors dans mon placard il y a un DVD intitulé Une grande année, c’est un film avec Marion Cotillard et Russell Crowe. Il parle de Bastide, de vin, et de Provence, bref il me parle de chez moi et j’aime ça. J’ai du le regarder 20 fois !

Mathilde est une digital mum, elle passe sa journée sur internet ! « Dès que j’ai une seconde, je n’arrête pas. Je lis la presse quotidienne, je scrute les blogs mode, lifestyle ou les blogs de mamans, je regarde la télé sur mon ordi, j’écris pour émoi émoi 😉 bref l’après-midi c’est jamais sans mon mac ! »

Mathilde Baud maman poule de Gustave et Léonard - émoi émoi

Mathilde est maman de deux petits garçons énergiques. Gustave a 2 ans et demi et Léonard un an. Est-ce qu’elle en veut d’autres ? « Là aujourd’hui ? Pitié non ! Mais d’ici trois ou quatre ans pourquoi pas ! On va tenter la fille ! »

Avec Gustave et Léonard, ses journées sont bien remplies. « Mon quotidien, c’est eux le matin, émoi émoi à l’heure de la sieste, puis encore eux et enfin lui le soir ! Je me dis qu’il n’y a pas assez de « moi » dans cette histoire, mais c’est passager (enfin j’espère !) »

Le plat qu’elle aime leur cuisiner ? « Leur bouffe est un cauchemar ! C’est hyper régressif, rébarbatif même ! Ils sont à la purée midi et soir. Je suis condamnée au Baby Cook double. L’un refuse de manger des morceaux et l’autre n’a pas assez de dents. Mais j’ai vraiment hâte de pouvoir passer à table avec eux ! »

Je lui demande quel livre elle leur lit le soir : « Pour le moment ils ne sont pas très réceptifs aux histoires. Gustave lit tout seul et Léonard dévore les livres au sens propre du terme ! Mais j’aimerais les initier à Pagnol. Leur lire le Château de ma Mère régulièrement et les en imprégner fait partie de mes projets. Ce sera leur bible de chevet ! »

La dernière fois qu’elle les a laissé pleurer ? « Ils pleurent toute la journée !! Ce sont deux mecs, ils se cherchent, se trouvent et ça fait du bruit. Je fais l’arbitre mais on m’a donné comme conseil de ne pas trop intervenir, il paraît que ça marche comme ça les garçons ! Parfois je les entends éclater de rire tous les deux et j’adore ça ! »

Mathilde a choisi le sweat Maman poule. Elle m’explique : « Je pense que s’il y a bien un mot qui ne me caractérise pas, c’est bien cool ! Je suis une louve. Bien trop protectrice à mon avis. Je n’arrive pas à les laisser, j’ai un sentiment de culpabilité immense. Par exemple ils n’ont jamais dormi sous un autre toit que le mien. Je crois qu’à part moi personne n’a jamais baigné Léonard. Enfin si mon mari, peut-être deux ou trois fois ! »

Et le papa ? « Bien trop cool à mon goût ! C’est simple j’ai fait le deuil de mon complexe d’Oedipe. Il n’y en aura pas chez moi ! C’est « papa par-ci » « papa par-là », Avec papa c’est toujours beaucoup plus drôle, plus cool, plus détendu. C’est « papa zéro contrainte » !

Mathilde et sa tribu partent en vacances dans les Alpes ou sur la côte d’Azur. « Au programme balade / baignade / bateau/ farniente en famille. Tous les étés on organise de grandes tablées avec tous les cousins en vacances dans le coin. Les cigales, une salade de poulpe, du rosé, et des cigares italiens sont des traditions familiales ! »

Ses rêves d’avenir ? « Voir mes petits garçons devenir des hommes. Et ces deux hommes-là, j’ai vraiment hâte de les rencontrer… »

Mathilde Baud maman poule de Gustave et Léonard - émoi émoi

Sweats Maman Poule et Maman Cool, 85€, bleu et gris, du 34 au 42, en exclusivité sur le site www.emoi-emoi.com

EDIT :  Le lancement des sweats a été un succès, au-delà de nos espérances. Pour celles qui sont arrivées trop tard, pas de panique, un réassort est prévu dans quelques semaines ! Inscrivez-vous sur la liste d’attente (http://bit.ly/1g9HYAi) et vous serez les premières informées. Un grand merci d’avance !

1 commentaire

  1. Alexia
    , 16h47

    J'aime bcp la petite pochette personnalisée avec les prénoms des enfants ! ou peut on se procurer cette si jolie pochette ?

Laissez un commentaire