Morgane et Alex, parents super cool de Eden et Liam, 3 ans et demi

Sur son compte Instagram @onjoueaquoimaman, Morgane partage ses tutos créatifs (et faciles à reproduire) pour (ré)enchanter la vie de nos enfants. Il faut dire qu’à la maison, ses jumeaux Eden et Liam, sont particulièrement inspirants. Avec Alex, Morgane forme un couple aussi cool que leurs jumeaux #cestdire. Avec eux, on a fait le plein de bonnes ondes. Et comme on est sympa, on en partage un peu avec vous. (Et on vous invite à faire comme nous.)

 

Avant d’avoir des enfants, comment fantasmais-tu ta maternité ?
Je me suis toujours imaginée avoir une famille unie, un petit cocon où on partagerait tout ensemble. Des jeux aux bêtises. Je me voyais déjà comme une maman poule et cool à la fois.

C’était quand où et comment la première fois que tu t’es dit : Je veux un enfant
Quand j’ai emménagé avec Alex, il y a 7 ans, on avait trouvé notre premier cocon à mi-chemin entre chez lui et chez moi. Un enfant, c’était une évidence et surtout la plus jolie preuve d’amour pour nous.

Enceinte de ton premier enfant, quelle question tournait en boucle dans ta tête ?
Est-ce que je vais réussir à me diviser équitablement ? Oui, parce qu’ils étaient deux. Donc la notion d’équité me préoccupait par-dessus tout.

Aujourd’hui, maman de 2 petits garçons, tu te définirais comment ? 
Je me sens épanouie dans ce rôle. Il m’a révélé. Il a déclenché beaucoup de choses positives en moi. Je me sens à la fois sereine et combattive. Ce rôle me fait briller intérieurement.

Eden et Liam portent le t-shirt Baby Love.

Complète cette phrase : « Tu sais que tu es parent quand… »
Tu glisses en pleine nuit sur une voiture de 5 cm.

Qu’est-ce que 2020 t’a appris en tant que parent ? #questionpiège
À s’aimer encore plus. Et à lâcher prise.

On t’offre 48h sans enfant….Tu fais quoi en premier. Et le reste de la journée ?
Je dors ! Je savoure un petit déjeuner dans le silence en appréciant même le bruit de la machine à laver qui tournerait uniquement pour des vêtements autres que des draps de pipi. J’appellerais une copine et on irait faire les magasins, des magasins qui ne proposeraient pas le dernier dinosaure sur la liste des garçons. J’irais prendre un bon brunch bien fat. Je rentrerai en courant pour éliminer. Blague.  Et j’essayerais de regarder un film avec Alex, jusqu’à bout, sans m’endormir au bout de 5 minutes.

 

Alex et Morgane portent le hoody Family Forever.

Selon toi, qu’est-ce qui change le plus dans le couple quand on devient parents ? Et quel aspect est le moins facile à gérer ?
Le plus difficile est de trouver du temps qualitatif à deux. Le moins facile à gérer c’est l’équilibre entre le lâcher-prise et la rigueur.

Tu as gagné quoi depuis que tu es maman ? Et perdu quoi ? (mis à part des heures de sommeil !)
J’ai gagné en responsabilité et j’ai perdu la notion du temps.

3 choses indispensables que tu as envie de transmettre à tes enfants pour en faire des jeunes adultes incroyables ?
Je veux que mes enfants soient tolérants, respectueux et qu’ils aient confiance en eux.

Il y a des livres, des gens, des films, des rencontres qui  t’ont inspiré dans ta vie de parents ? (On prend !)
Nos parents. A vrai dire notre famille.

Morgane porte le sweat Maman Ourse.

La maternité a-t-elle changé le rapport que tu as à ton métier. Et de quelle manière ?
Complètement ! J’étais manager en grande distribution. Le stress, les horaires de nuit…Bien que ce métier m’ait énormément appris. Je voulais être disponible en priorité pour mes garçons. D’où le congé parental suivi d’une démission pour créer ma propre entreprise sur une passion confirmée grâce à mes enfants.

Qu’est-ce que tu te jurais de ne jamais faire en tant que mère et auquel tu n’as pas réussi à échapper ?
J’ai dit « la tétine non merci » et puis finalement je lui dis merci.

Qu’est-ce qui vous étonne le plus chez vos enfants ?
Leur capacité à retenir les choses. C’est assez impressionnant.

Vous la voyez où et comment votre famille dans 5 ans ?
Dans une jolie maison, à nous. Peut-être avec une nouvelle petite tête.

0 commentaires

Laissez un commentaire