Olivier, papa de Louise 4 ans et de Élise 16 mois

Olivier, papa de Louise 4 ans et de Élise 16 mois

Olivier se décrit comme un homme calme, joueur, déterminé, toujours optimiste et énergique. Il vit à Paris « près des Batignolles. Il y a une vie de quartier animée, c’est calme juste ce qu’il faut et vivant comme il se doit à Paris ! » Son leitmotiv est une phrase de Stewart Butterfield, le Co-fondateur de Flickr & Slack  “Life is too short to do mediocre work and it is definitely too short to build shitty things.
Le plat qui selon lui ne sera jamais égalé ? « Le rougail saucisses, un plat réunionnais dont je suis originaire. » S’il devait nommer la 8ème merveille du monde ?  » Mes filles ! »

Olivier est un père épanoui. Cette paternité était pour lui, une évidence. « Mais j’ai voulu en profiter avant d’avoir des enfants. Avoir du temps. Être père est un bonheur quotidien, c’est beaucoup de temps à consacrer, des responsabilités aussi mais c’est formidable. »

Olivier, papa de Louise 4 ans et de Élise 16 mois

Je lui demande comment est la vie d’un papa de filles. « J’adore avoir des filles ! Je me suis posé la question, lors de la deuxième grossesse de Laure car on ne connaissait pas le sexe. Est-ce que je préférerais avoir un garçon ou une deuxième fille ? Je me suis dit que 2 petites filles c’était fantastique. Ensemble on fait beaucoup de choses, notamment scientifiques. Chaque balade, chaque question est une occasion de découvrir le monde, les étoiles, la nature ! »

Petit garçon, Olivier voulait devenir électronicien. « J’ai toujours voulu faire des choses un peu techniques. Aujourd’hui je suis co-fondateur de petitbus.com, un service d’entraide entre parents pour l’accompagnement des enfants à l’école ou aux activités extra scolaires. Je conçois, design, et développe le produit. J’élabore la stratégie avec les autres co-fondateurs, je m’occupe du marketing et de la communication. Je suis à peu près en phase avec ce que j’imaginais, c’est-à-dire créer une entreprise de mes propres mains et la faire vivre. J’ai commencé il y a un an. »

C’est difficile d’être un papa entrepreneur ? « Cela demande de l’organisation.  Je ne suis pas un gros dormeur, c’est plutôt pratique ! Je travaille beaucoup mais je ne rentre pas trop tard. De 18h30/ 19h jusqu’à 22/23h je suis avec ma femme et mes filles. Je me remets à bosser plus tard si j’ai besoin. »

Olivier est d’origine réunionnaise. « Toute la famille du côté de mon père vit à la Réunion. Quand j’étais plus jeune, tous les trois ans on y allait pendant deux mois, c’étaient des vacances incroyables. Cela fait longtemps que je n’y suis pas retourné. Les filles ne connaissent pas encore, c’est un voyage long, compliqué et coûteux. On pense y aller d’ici un ou deux ans pour qu’elles découvrent à quel point la vie est belle là-bas ! »

Olivier, papa de Louise 4 ans et de Élise 16 mois

Olivier est-il un loup solitaire ou plutôt bande de potes ? « Plutôt bande de potes ! Tous n’ont pas encore d’enfants. Mais pour les 2 plus proches, l’un en aura un cette année et l’autre a trois garçons : on partage des supers moments tous ensemble et nos enfants s’entendent à merveille ! »

Quand il a un moment de libre, Olivier le passe sur internet. « Par curiosité. J’y apprends, je m’informe. Il se passe toujours quelque chose. Il y a un côté addictif. On y découvre beaucoup. »

La personne la plus inspirante pour lui est : « Elon Musk, le patron de Tesla, Space X et Paypal. C’est un entrepreneur formidable, il veut faire des choses exceptionnelles qu’on ne pense pas forcément réalisables. Il faut les tenter ! C’est inspirant de relever ces challenges. »

Olivier, papa de Louise 4 ans et de Élise 16 mois

Quant au père idéal il doit être « suffisamment attentif aux besoins de sa femme et de ses filles, tout en étant capable de leur donner beaucoup d’autonomie. Il doit aussi leur faire comprendre que la vie est parfois compliquée mais qu’il faut en profiter à chaque instant. Ne pas se prendre trop au sérieux. Provoquer chez elles, l’imagination, l’envie de découvrir. Donner des valeurs simples, pour qu’elles puissent se projeter dedans plus tard. »

La maison de bonheur ? « Une belle bâtisse ancienne mais moderne à l’intérieur, dans une région où il fait chaud. Une maison pleine de vie, où on peut prendre le petit dej en terrasse, flâner dans la piscine et admirer une belle vue sur la mer. Passer des soirées entre amis et profiter au quotidien avec les enfants. Pas trop loin des montagnes pour aller faire du snowboard. Mais on est super bien dans notre appart à Paris ! Un mix de tout ça serait parfait !« 

0 commentaires

Laissez un commentaire