On vous dit tout sur la fabrication de nos bijoux fantaisie.

Dans nos ateliers parisiens, nous avons gravé l’amour dans l’or fin, couvert nos cœurs d’émail rouge, déposé des étoiles sur nos médaillons. Avec une initiale ou un mot doux, nos bijoux racontent une belle histoire : la vôtre.

A l’occasion du réassort de nos bijoux fantaisie, et puisqu’on s’est promis d’être toujours transparent #onvousdittout, on vous propose un accès privilégié dans les coulisses de la fabrication de nos bijoux fantaisie…

 

1 Les médailles sont d’abord imaginées et dessinées dans notre studio parisien, par Charlotte. 

2 Les plaques de laiton sont ensuite préparées, découpées et gravées en Italie. Elles s’envolent alors pour Paris, dans le 18ème arrondissement. 

3 C’est dans l’atelier Fontaas, que Philippe, Marie-Anne et leur équipe prennent le relais. Avec leurs doigts de fées.

La fabrication des bijoux se fait en plusieurs étapes :

L’anneau. Il est mis en place à la main sur chaque médaille, puis soudé à l’argent, gage de qualité et de robustesse. Le micro dar permet d’avoir une soudure extrêmement précise avec une flamme très fine. Après la soudure, les pièces doivent être rincées puis passées au polissage.

 Le polissage. Il  se fait à la main, dans les règles de l’art, avec un disque de coton. 

La plaquage. Après le polissage, les pièces doivent être attachées sur du fil de cuivre, espacées les unes des autres, pour ne pas qu’elles se touchent. Les pièces sont ensuite dégraissées à l’ultrason puis à l’électrolytique.

Après le dégraissage, les pièces sont plongées dans des bains successifs et rincées à chaque étape. Elles passent ainsi par :

    • Un bain de cuivre alcalin.
    • Un bain de cuivre acide qui permet une meilleure conductibilité pour adhérer à la couche de métal en suspension dans le bain.
    • Un bain de bronze jaune.
    • Un bain d’or 24 carats qui les recouvre :

Quand on a créé nos premiers bijoux en 2016, on proposait une dorure de 0,2 microns (usuelle dans l’industrie), puis on est passé à 0,5 microns pour qu’ils durent au moins deux fois plus longtemps. Aujourd’hui, on a décidé de proposer une dorure 1 micron d’or sur nos bijoux fantaisie. Et cela concerne la nouvelle collection Boum Boum, et tous les réassorts de nos collections permanentes à partir de novembre 2020 #youhouu. Parce que rogner sur la qualité et nos valeurs n’est pas une option.

    • Elles passent, enfin, par un bain de vernis, destiné à prolonger la vie et la surface du traitement à l’or.

Le séchage. Les pièces restent sur fil et sont séchées dans un four de 2 mètres, à 120 degrés pendant 20 minutes #hopcestprêt. Il permet de fixer le vernis de nos bijoux ! 

Le montage. Enfin, on assemble les pièces qui ont besoin d’être assemblées (montage de fermoir, collage de perles…) ; on émaille les bijoux en émail (on les fait sécher dans un deuxième four, plus petit) ; et on les met en sachet après un dernier contrôle qualité !

Le travail à l’Atelier Fontaas est alors terminé. On ne peut que vous conseiller cette équipe en or, que vous trouverez au 189 rue d’Aubervilliers 75018 PARIS – 01 40 35 61 42. 

 

4.  Notre collection fait un dernier saut à Évreux. Nos bijoux y sont conditionnés et préparés, par Christophe et son équipe, dans les Ateliers du Beffroi (au 667 rue Jean Monnet 27000 EVREUX – 02 32 22 36 20), une entreprise de réinsertion sociale et professionnelle. 

 

Nos bijoux sont fin prêts à être portés, offerts, choyés… comme des déclarations d’amour à ceux qui comptent. Plus que tout. 

 

Publié le Ecrit par Héloïse