Sarah, maman louve de Jacob deux ans et demi

Sarah, Benjamin et Jacob pour émoi émoi  (1)« Je pensais vraiment être une maman cool, détachée mais je me suis révélée totalement maman louve ! Dès la naissance de Jacob j’ai été très protectrice, je ne voulais pas qu’on le touche, je le reniflais ! Il est à moi et c’est moi qui le gère ! »

Sarah nous raconte l’histoire du prénom de son fils. « Benjamin et moi voyageons beaucoup. Nous avons vécu aux États-Unis, c’est là-bas que nous nous sommes rencontrés. Nous étions dans un avion New-York / Paris, et derrière nous il y avait un jeune couple avec un enfant. Un certain Jacob de deux ou trois ans, tout blond, tout mignon. On s’est dit avec mon mari ; La galère ! Il a été absolument adorable pendant tout le vol. Nous avons pensé que c’était un bon prénom ! »

Était-ce une évidence pour notre maman louve de devenir mère ? « Une évidence, peut-être pas, mais j’avais envie d’avoir des enfants : on s’imagine toujours les avoir plus jeune qu’en réalité. Ma mère m’a eu très jeune. Dans ma tête je suis encore une enfant. J’ai eu beaucoup de mal à sauter le pas avec cette sensation de ne plus pouvoir faire marche arrière. »

Et des sacrifices, tu as l’impression d’en avoir fait en devenant maman ? « Je pense qu’on change pour le mieux mais ça demande des sacrifices de temps, on n’est plus centré sur soi-même. Être mère ce n’est pas évident quand on veut une carrière. Il faut savoir où on va.
Et être femme et mère c’est possible et c’est important. Il faut se garder une part de femme et ne pas être qu’une mère. Trouver le bon équilibre est difficile. Quant à l’instinct maternel je pensais ne pas l’avoir du tout. Même mes parents se faisaient du souci. Mais finalement c’est venu naturellement. »

Sarah, Benjamin et Jacob pour émoi émoi  (8)

Sarah est née dans une famille assez traditionnelle. Avec ses parents et son petit frère ils ont beaucoup voyagé. « J’ai eu cette chance. On a fait le tour du monde. Mon père était dentiste et prenait beaucoup de vacances. Tous les ans nous partions 3 semaines voire un mois, vers le Canada, les États-Unis, l’Afrique, l’Australie. » Je lui demande s’ils partaient version roots ou glamping ?
« Mes parents ne sont pas très roots, j’ai passé beaucoup de temps dans les voiturettes de golf ! Ça m’a donné envie de lire ! J’ai beaucoup lu, et j’ai vu des choses magnifiques. J’ai pris le virus du voyage c’est extrêmement important pour moi. Benjamin et moi n’avons pas peur de voyager avec Jacob. Nous n’avons pas peur du décalage horaire. Il avait à peine trois mois et nous embarquions pour 10 heures d’avion ! Il faut de la patience, être prêt à faire des aller et retour dans le couloir. Aujourd’hui j’avoue que l’ipad et les dessins animés marchent très bien, sans en abuser bien sûr ! « 

Notre maman Louve est directrice artistique graphiste. Elle a lancé sa première boîte il y a cinq ans, Mister M studio, autour de la papeterie. Il y a moins d’un an Timberpost a vu le jour. « Mon expérience dans la papeterie m’a donné envie de me lancer dans ce nouveau challenge. Timberpost ce sont des cartes que vous pouvez envoyer directement par email et qui reproduisent l’effet d’une jolie carte. Il y a une animation à l’ouverture du mail. Vous pouvez suivre le taux d’ouverture et les réponses, s’il s’agit d’une invitation. »

Sarah, être mère et entrepreneur tu trouves ça comment ? « C’est très dur, Je suis une grosse bosseuse. J’avais l’habitude de travailler avec de gros horaires. J’ai la chance de pouvoir amener et aller chercher Jacob à la crèche, nous n’avons pas de nounou. Je passe du temps avec lui. Mais c’est difficile, le travail d’entrepreneur ne s’arrête jamais. Pendant le week end, les vacances, on cherche toujours à améliorer, à faire mieux. »

Durant ses voyages de jeunesse Sarah a pris goût pour la lecture. Le livre qu’elle trouve le plus marquant est le parfum de Patrick Suskind. « J’adore ce livre, le relire. Il m’a envoutée, j’ai un faible pour les anti-héros !
Je lis beaucoup, je m’endors souvent sur mon livre. J’aime Laurent Gaudet et les livres un peu bizarres, poétique… La Porte des Enfers notamment. On est dans une réalité et soudain on tombe dans le fantastique. »

Sarah, Benjamin et Jacob pour émoi émoi  (21)

La personne que Sarah trouve la plus inspirante est sa maman. « Elle a une force et un caractère. Elle ne regrette rien, elle va de l’avant. Nous avons une relation très forte. »
Tu as la même avec Jacob ? « J’ai une relation privilégiée avec mon fils on est assez proche. C’est presque trop fusionnel avec ma maman. »

Le spot de Sarah : Les serres d’Auteuil. « J’adore cet endroit. Benjamin travaille un week-end sur deux. Avec Jacob nous adorons nous promener là-bas. J’y allais avec ma grand-mère quand j’étais petite pour nourrir les poissons, même si on n’a pas le droit ! C’est une parenthèse enchantée. »

Des souhaits pour l’avenir ? « Que Jacob fasse ce qu’il aime, qu’il soit ce qu’il veut. Et qu’il vive dans un monde un peu plus sympathique.
De mon côté je me souhaite un deuxième enfant et une jolie famille, trouver l’équilibre aussi !
Et puis que Timberpost marche ! »

0 commentaires

Laissez un commentaire