Se réinventer à deux dans ce (nouveau) quotidien.

Voilà bientôt 1 an que l’on navigue dans de nouvelles eaux. Entre tempêtes, rythme de croisière, nouvelle vague, accalmie et promesse d’une île prochaine #couragecourage. En ces temps inédits, on vous glisse 5 idées simples pour s’extraire de ce quotidien répétitif et loin d’être évident à gérer quand on est un couple de parents. On attend vos petits trucs à vous pour ne pas laisser ces routines imposées vous empêcher de rester légers…

 

1. Se construire des bulles dans l’espace commun

(Re)confinés, en télétravail ou restreints dans ses mouvements, cette période inédite met en relief une chose : le couple doit vivre des expériences séparément pour vivre sereinement sa relation. Comme le développe justement la sociologue Eva Illouz, dans un article publié dans Philosophie Magazine l’été dernier : « Le confinement a montré que, pour survivre, le couple moderne a besoin de s’étayer sur un espace public. » « Dans un couple (…), les moments d’intimité sont des moments où la relation est intensifiée. Mais il faut pouvoir y entrer et en sortir régulièrement. » poursuit la spécialiste. D’où l’importance de se créer une bulle, un espace à soi au sein même de la maison ou dans les temps à l’extérieur. « Dans les grandes villes, on a découvert que les appartements sont conçus pour des gens qui partent le matin et rentrent le soir ou, en tout cas, qui ne sont pas tous ensemble tout le temps au même endroit. Le foyer familial n’est pas un lieu d’habitation continue mais un lieu de rencontre où l’on alterne présence et absence. Il présuppose l’existence de l’école pour les enfants et de sphères professionnelles extérieures et séparées pour l’homme et la femme. Cela signifie que le couple moderne ne peut exister sans un monde commun et public qui lui sert à la fois de contrepoint et de support. » poursuit Eva Illouz. La bulle peut être un moment de lecture, de musique, de balade, de footing, de création. Sans conjoint et sans enfants. Aujourd’hui plus qu’en temps normal, cultiver des moments de plaisir centrés sur soi est nécessaire pour mieux vivre à deux. 

2. Faire venir le restaurant à la maison

Un click and collect bien choisi, un chef à domicile (si cela est possible)… Ça, c’est pour la version relativement facile. Et si c’était vous ou votre moitié qui proposiez une soirée au restaurant une fois les enfants couchés ? Une invitation, un menu spécial composé par vos soins, une table joliment dressée, le plaisir de s’habiller pour l’occasion. Avec en retour, un bouquet de fleurs ou un présent pour féliciter l’initiative ? Cette année, on met les petits plats dans les grands. Sans attendre une occasion.

3. Danser ensemble

S’extraire du quotidien ne signifie pas sortir de la maison pour y faire quelque chose d’extraordinaire. Il est surtout question d’introduire dans sa routine, des éléments… étincelants. Danser, on le sait, fait gonfler le taux endorphine (l’hormone du bonheur) et nous engage naturellement à se rapprocher, se câliner, rire et profiter de l’autre. Danser en famille ou à deux, c’est plus qu’une prescription, c’est une invitation qui fonctionne 100% du temps. Sur le moral, l’amour, la confiance en soi et la légèreté Ô combien recherchée. 

4. S’offrir des petits cadeaux. 

Parce que l’amour se cache dans les détails, l’idée d’offrir à l’être aimé un livre, une pâtisserie, un mot doux, une fleur, un objet qui nous a fait penser à l’autre invite à la respiration. « Avec Hugo, on a instauré de manière non officielle ces petites attentions. Il y a le plaisir de choisir un petit cadeau qui lui fera plaisir (pendant les confinements, quand les boutiques étaient fermées, on s’arrangeait pour click and collecter auprès de nos commerces de proximité.) Et la joie de voir le sourire de l’autre. » Des rituels qui chassent la morosité ambiante, désamorcent les tensions et rythment aussi les journées (On prend l’apéro ? #jaiuncadeau!)

5. Eteindre les écrans. 

Le soir, confinés, on serait tenté de se lancer en couple dans un marathon de séries Netflix. Ce qui est un beau projet mais qui sur la longueur peut vite user non ? Nous, on se demande si « tout cela », ne serait pas l’occasion de réinventer ses soirées sans écran à vos côtés. Discuter, tester une nouvelle activité (méditation, podcast, Tour Eiffel en allumettes,…), partager sa playlist #tuconnais?, lire ensemble mais en solo, se lancer dans une recette de super gâteau, un massage… Bref, réinvestir ce temps à deux, quand les enfant sont couchés. 

Vous avez d’autres idées ? Un brunch en semaine #télétravail, un pique-nique dans le salon, un jeu de rôle super cool… N’hésitez pas à nous soumettre vos idées en commentaires ou en MP sur notre Instagram  🙂

Photo : Wanted !

 

0 commentaires

Laissez un commentaire