Sylvain, 35 ans, papa de Manon 3 ans et demi et de Lucas deux mois et demi

Sylvain, 35 ans, papa de Manon 3 ans et demi et de Lucas deux mois et demi

Sylvain vit à la Madeleine, près de Lille. Il trouve cet endroit idéal, calme, bien situé, près des écoles et de la gare. Il est pacsé à Juliette et tous les deux sont les parents de Manon et Lucas. Sylvain est né dans une famille nombreuse, plutôt bohème. Il est l’aîné d’une fratrie de cinq enfants. « L’éducation que j’ai reçue était plutôt cool. Il y avait bien sûr des règles à suivre mais une place importante était laissée à la discussion. Nos parents nous faisaient confiance et nous laissaient faire nos expériences tout en nous encadrant et nous donnant des conseils. »

La place de l’aîné.

« Je l’ai bien vécue. Mes parents n’ont pas profité de ma place, je n’ai pas été celui qui devait garder les autres. Je m’étais donné le rôle d’intermédiaire entre mes frères et soeurs et mes parents. 
Quand il y avait un sujet de confrontation je discutais avec eux. Les deux parties m’écoutaient. Quand il a eu l’âge de s’y intéresser, mon petit frère me posait des questions sur les filles, en tant que grand frère je faisais celui qui savait. »
sylvain-papa cool- émoi émoi

Des rêves de médecine, puis l’ergonomie.

« Petit garçon, j’ai pendant un certain temps, rêvé de devenir médecin. Notamment parce que mon grand-père était médecin. Il m’avait dit que si je le devenais à mon tour, il m’offrirait sa trousse de docteur. Cette grosse valise en cuir était un rêve ! » Aujourd’hui, Sylvain est ergonome. Il est arrivé là un peu par hasard. En commençant par une fac de médecine. « J’y ai surtout fait la fête. » Il s’est alors dirigé vers la psycho. Puis de nouveau la médecine qui l’a finalement conduit à l’ergonomie. Sylvain prend beaucoup de recul face au travail. Il en a fait sa devise : « Il faut travailler pour vivre et non vivre pour travailler. »

Un papa poule et cool.

« Devenir père, pour moi, était une évidence. Je savais depuis longtemps que je voulais devenir papa. Peut-être parce que je viens d’une famille nombreuse. Nous avons eu la chance de tous bien nous entendre. Cette harmonie m’a donné envie d’avoir des enfants et si possible plusieurs. J’attendais juste d’avoir trouvé la bonne personne ! » Manon est dans sa phase oedipienne. Elle adore son père et Sylvain trouve ça très agréable. C’est une petite fille très souriante et énergique. Notre jeune papa raconte qu’elle parle et chante du matin au soir. Lucas est encore un petit bébé sage et paisible.
Tu te vois comme un papa poule ou cool ? « Juliette va dire que je suis un papa poule, moi je pense que je suis les deux. Papa poule parce que je fais très attention à mes enfants. J’aime jouer avec eux et passer du temps avec Manon et Lucas. Ça, c’est cool, non ?! »
Dès qu’il a un moment de libre, Sylvain le passe avec des amis. « : Depuis que nous sommes parents, notre emploi du temps a changé, il y a toute une intendance à mettre en place. Mais cela ne nous a jamais empêché de faire des soirées avec nos amis et d’embarquer les enfants ! »
sylvain- papa cool- émoi émoi

Des souhaits pour l’avenir.

« Je rêve que mes enfants soient heureux et qu’ils réussissent leur vie. Que tous les deux fassent ce qu’ils veulent. Qu’ils se trouvent quelqu’un de bien. Je ne m’attends pas à ce qu’ils soient chef d’une grand entreprise, je veux juste qu’ils fassent un boulot qui leur plaise, qui leur permette d’en vivre correctement . Je voudrais que mes enfants soient bien dans leurs baskets, et bien dans leur vie. »


Sweats Papa Poule ou Papa Cool rêvés à Paris et créés au Portugal : 95% coton 5% polyamide, 80€, existent en caramel, marine et kaki du S au XXL, en exclusivité sur émoi émoi.

*Les sweats Papa Poule et Papa Cool sont en rupture de stock, ils reviendront en mars dans de nouvelles couleurs !

0 commentaires

Laissez un commentaire