Thomas, 31 ans papa cool de Loula, 2 ans

Thomas, 31 ans papa cool de Loula, 2 ans

« Je suis comédien. J’ai été mannequin pendant 10 ans. Je travaille dans un restaurant, j’ai une boite d’évènementiel et je bosse dans une boite de prod aussi ! »

Et avec tout ça tu réussis à être papa ? « Oui ! J’ai réussi à trouver le temps de faire un enfant, maintenant j’ai peu de temps pour la voir… »

Thomas a une petite fille de 2 ans. Loula. Pourquoi ce prénom ? Notre papa cool me raconte qu’il n’y a pas de signification particulière. Il cherchait un prénom rare. Son choix s’est arrêté sur Lilou. Trouvant finalement qu’il était déjà trop donné il s’est orienté vers Loula.

Tu es quel genre de père ? « Sévère. Parce que je n’ai pas envie de laisser passer trop de trucs. C’est aujourd’hui (elle a deux ans) qu’elle teste tout. Si on laisse passer, pour toute la vie on est dans le bourbier ! Je suis plutôt cool mais je voudrais lui donner une éducation bien précise. »

Alors tu es un papa cool ? « Je ne pense pas être un papa poule même si je la protège beaucoup. Je pense être plus cool. On fait pas mal de bêtises ensemble. Par exemple sa mère ne veut pas qu’elle mange de bonbons, et bien on va en acheter ensemble ! »

Petit garçon Thomas était du genre turbulent, hyperactif. Aujourd’hui, à travers son métier c’est son rêve d’enfant qu’il réalise. « C’est en regardant Shinning que je me suis dit c’est ça, je veux vraiment être comédien. »
La paternité pour lui c’était une évidence.

Quelles valeurs fondamentales veux-tu transmettre à Loula ? « Le respect. Parce qu’on est dans un monde où plus personne ne respecte personne. Que ce soit un enfant avec ses parents, un employé avec son boss… Le respect est une des valeurs qui se perd le plus.

Notre papa cool pense que la paternité l’a changé. « Je suis devenu plus mûr. Enfin j’espère ! »

Le congé paternité ne lui parle pas du tout. Quant à l’accouchement de sa femme, il a trouvé ça dur. « J’ai failli perdre ma femme et ma fille. Je n’en ai pas un super souvenir. »

Thomas, tu as une devise dans la vie ? « Si tu as froid aux pieds, t’as froid partout. Les pieds c’est la base de tout ! Je n’ai pas de devise. Je me laisse vivre. »

Et dans sa vie la cuisine a beaucoup d’importance, « c’est une vraie passion, par contre je déteste faire les desserts ! »

Il y a une appli dont tu ne peux pas te passer ? « Instagram. Je suis devenu accro. Et j’adore les traductions. Je peux passer des heures à traduire un mot dans toutes les langues. Par contre deux heures après je ne me rappelle plus de rien ! C’est juste pour le plaisir. »

Pour sa fille, s’il était un super héros, Thomas serait super papa !

Avant de partir, je lui demande de se poser une question et de nous en faire partager la réponse :

« Est ce que j’aime toujours ma femme ? Ça oui ! »

Sweats Papa Cool et Papa Poule, 80€, rêvés à Paris et fabriqués au Portugal, disponibles en gris anthracite, du S au XL, à partir du 13 novembre en exclusivité sur émoi émoi.

1 commentaire

  1. Julia
    , 16h56

    Sympa !

Laissez un commentaire