Viva la Mamma !

Viva la Mamma !

Ou plutôt viva Dolce & Gabbana !

C’est une ode à la maternité que l’on a jouée, dimanche, à la fashion week de Milan.

Lever de rideau.
Apparaissent une quinzaine de mères vêtues de noir. Elles tiennent dans leurs bras ou par la mains des enfants de tous âges. Une chanson italienne, (traduite dans toutes les langues) se fait entendre. C’est un hymne à la Mère.
Le défilé commence.

« Ce message d’amour porté à une mère est universel » rappelle Domenico Dolce.

Les deux créateurs italiens avaient célébré l’an passé les grands-mères, ou la beauté des femmes matures. Cette année sur le catwalk ce sont des mannequins enceintes, des top mamans et leurs enfants que l’on a vus défiler.

Ashleigh Good aperçue en mariée très enceinte chez Chanel, portait une robe en dentelle assortie à celle de baptême de sa fille Émily.

Bianca Balti, égérie de la marque avançait, précédée de son ventre rond.

Dans ce show dévolu à la maternité on a pu admirer des robes dont l’imprimé représentait des dessins de Domenico Dolce et Stephano Gabbana, enfants.

Des mères assorties à leurs filles,  des madones portées et des familles brodées.

On a  même vu des sweats, émoinautes, déclinant en trois langues cette phrase : « Maman, je t’aime. »

Quel plaisir pour la vue, quelle joie de voir que les grands créateurs peuvent s’intéresser à la maternité.

Par Mathilde / mode

0 commentaires

Laissez un commentaire