Danser avec son enfant : La méthode géniale de Contakids.

 

Contakids, ce sont des ateliers parent-enfant uniques. De ceux qui explorent des territoires qui regorgent de trésors. Suzanne, maman de deux petites filles de 4 ans et 3 mois, est danseuse professionnelle. A la naissance de sa fille Gisèle, c’est naturellement qu’elle teste quelques expériences de mouvement avec son bébé. Pour tisser encore plus de lien avec lui, encourager naturellement son développement psychomoteur et son rapport aux autres, à son environnement. Elle découvre, lors d’un voyage, la méthode Contakids connue aux Pays-Bas, en Italie, au Canada et en Israël. Mais aucun atelier n’existait en France. Emue par cet échange parent-enfant unique, Suzanne se forme auprès de Itay Yatuv, danseur contemporain et pédagogue, qui a théorisé cette méthode à partir d’enchaînements fluides et instinctifs menés avec sa fille Sophie, 2 ans. Suzanne propose un premier atelier gratuit à Paris au Carreau du Temple, en juin 2017. L’objectif était de faire découvrir la discipline aux familles. Le succès est au rendez-vous. Aujourd’hui, elle propose des ateliers pour les 2-4 ans et leurs parents au coeur de Paris, dans le 10ème arrondissement. 

C’est quoi Contakids exactement ?
Il s’agit d’un temps de jeux, pendant 45 min, à partager avec son enfant (entre 2 et 4 ans). On y explore des thèmes comme le contact physique, l’espace et le mouvement. L’enfant lâche prise, prend confiance, experimente et partage un moment fort avec sa maman et/ou son papa. Car la singularité de cette méthode est que le parent est placé au coeur de l’atelier. Il y participe pleinement et apprend autant sur lui que sur son enfant. 

Quels bénéfices pour les enfants ? Et les parents ?
Les bénéfices sont multiples. La relation parent-enfant s’intensifie, au travers de ces moments de jeux. L’enfant prend confiance en lui et le parent lui laisse de plus en plus de liberté. Une autre chaîne de communication apparaît. C’est un temps de qualité que l’on partage, un temps sans écran, une expérience sensorielle et physique. 

Petit aperçu d’un atelier Contakids

En quoi danser, bouger en duo avec son enfant pendant le confinement est-il une bonne idée ?
Les enfants de 2 à 4 ans ont encore beaucoup besoin de contacts et sont très demandeurs de câlins, avec leurs parents. Ce qui peut être compliqué pour les parents en cette période inédite où ils doivent allier (télé)travail et enfants. Il est donc particulièrement important de privilégier les instants consacrés. 20 minutes qualitatives avec son enfant sont bénéfiques pour tout le monde : on déconnecte, on joue, on rit, on fait le plein de contacts pour être rassasiés. Danser, se mettre en mouvement avec ses enfants à travers des chorégraphies ludiques, des portés acrobatiques accessibles, est particulièrement adapté. 

Comment faire quand son enfant ne lâche pas prise ?
Les prendre dans les bras en faisant des mouvements et initier des petits portés acrobatiques, les sécurise, cela leur rappelle leur état de bébé. Les enfants, surtout inhibés, ont souvent besoin d’être portés pour lâcher prise.  On peut aussi les amener à danser en faisant autre chose : en débarrassant la table par exemple ! Sans pression, sans recherche de la performance. On peut aussi lui proposer de choisir la musique : une fois vous, une fois lui. 

On s’y prend comment à la maison pour danser, utiliser le mouvement et l’espace avec son enfant ?
On peut profiter de chaque recoin de la maison, du matériel du quotidien comme support : le lit, le canapé (surtout pour les parents qui ne sont pas à l’aise avec la danse, le mouvement). En atelier, nous sommes sur des tatamis, à la maison on peut mettre un matelas de jeu au sol, se mettre à 4 pattes à hauteur d’enfant, jouer sur les petites portés, l’équilibre, le faire tourner, passer sous ses jambes, etc. On peut s’amuser avec une chaise pour multiplier les points d’appuis et jouer avec le poids / contre-poids, danser dans l’escalier (en sécurisant l’environnement). On peut aussi faire des expérimentations sensorielles pour les plus petits en l’invitant à tapoter les pieds dans l’eau…C’est avant tout une fête, on ne cherche pas de résultats. On veut passer un bon moment. 

 

Suzanne chez elle avec sa fille Gisèle, 4 ans…autour de la chaise haute.

Dans quelques semaines, les ateliers Contakids pourront reprendre. Une opportunité supplémentaire d’aller plus loin…
Au sein des ateliers, les enfants sont portés par l’énergie du groupe. Etre à l’extérieur de la maison peut les aider à se lâcher. Même les plus inhibés se sentent portés : les vingt premières minutes, l’enfant peut tout à fait observer, on les laisse faire à leur manière. On ne force jamais et on invite les parents à éviter les « Allez ! Viens ! ». De toute façon, les enfants finissent toujours pas se laisser porter. Si ce n’est pas durant la première séance, ce sera à la prochaine. Et à la maison…

 

Envie de partager un moment à part et d’impulser le mouvement ? Faites le plein d’infos sur le site de Contakids et sur le compte Instagram des ateliers. 

 

Photo : @contakids_paris

 

0 commentaires

Laissez un commentaire