L’éthique, au-delà de l’étiquette

 

 

Prendre soin de la planète nous semble évident, voilà pourquoi on n’en parle pas souvent. On a déjà fait beaucoup pour imaginer des pièces aussi belles à fabriquer qu’à porter et nos progrès nous rendent très fiers. Mais on a très envie de faire encore mieux, alors on vous dit tout ici.

 

Ce dont on est très fier

On fabrique juste ce qu’il faut. Nous n’avons pas de collection permanente, toutes nos pièces sont uniquement disponibles en capsules. Cela nous permet de ne faire ni sur-stockage, ni vente à perte. Lorsque vous aimez beaucoup, beaucoup une pièce, exceptionnellement, on peut prévoir un réassort. Et si on a quelques invendus, on en fait don à des associations comme AIDES ou le Secours Populaire.

Notre collection prêtè-à-porter hiver 2020 est composée à 82% de coton bio, dont 34 % de coton certifié Global Organic Textile Standard. C’est encore plus que pour notre collection été 2020, et on ne prévoit pas de s’arrêter là.

Marie, notre chef de produit, nous raconte comment elle est arrivée à ce résultat : « Quand j’ai rejoint émoi émoi, l’essentiel de notre collection était conçue en coton biologique. Aujourd’hui, cela ne suffit plus, nous souhaitons y associer l’aspect environnemental tout au long de la chaîne de production, et aussi social (utiliser raisonnablement l’eau et l’énergie dans le processus de production, et le respect des travailleurs). 

Ceci est certifié par le label – Global Organic Textile Standard -, reconnu comme une référence mondiale. Nous choisissons nos nouveaux partenaires en fonction de ce critère, et encourageons nos fournisseurs actuels à mettre en place de nouveaux programmes pour obtenir ce label. »

Nos vêtements sont fabriqués le plus près possible de notre atelier parisien. Aujourd’hui, 87 % de notre collection hiver est made in Europe, dans des ateliers situés au Portugal (81 %), en France (6%)). Pour ne rien vous cacher, on a même dessiné la carte de nos ateliers partenaires, juste ici. Tout ce qui n’est pas fabriqué en Europe est produit en Inde. Sur place, les ateliers avec qui nous travaillons sont certifiés GOTS, et audités par Good Fabric. Cette agence fondée il y a 12 ans est engagée dans le développement de filières de production éthiques et certifiées.

Nos ateliers s’engagent aussi pour le bien-être de ceux qui y travaillent. Parce que la protection de l’environnement inclut aussi ses habitants, tous nos ateliers partenaires respectent le droit du travail et les droits de l’homme.

 

Là où on veut mieux faire

Mettre encore plus de belles matières dans nos capsules. Et cela veut dire encore plus de matières naturelles ou recyclées, comme l’explique Marie : « Une belle matière, c’est une matière durable. Elle respecte les aspects environnementaux et sociaux à chaque étape de la production. Elle va aussi résister à tous les aléas du quotidien, sans se délaver ou se détendre. Elle contient des fibres naturelles ou recyclées.»

On fait aussi évoluer nos produits, notamment pour la jupe plissée de notre dernière capsule. Elle vous plaît tant depuis son lancement que l’on est très heureux de vous l’avoir proposée, mais est impossible de la réaliser sans polyester. On a donc choisi d’utiliser en plus du coton, une fibre recyclée certifiée RCS.

Trouver des packagings plus éco-responsables. On a besoin de protéger nos vêtements, bijoux et objets déco avant qu’ils arrivent jusqu’à vous. Pour le moment, cela implique trop de plastique. Nos poly bags par exemple : ils sont indéchirables donc parfaits pour le transport de vos commandes. Mais ils sont aussi en plastique. Si vous connaissez des alternatives, vous pouvez nous les souffler ici.

Imaginer de petites attentions plus eco-friendly. À en croire le nombre de messages que l’on reçoit à leur sujet, on sait que nos tote bags sont très appréciés. Et cela nous plaît beaucoup de les réinventer, saison après saison. Mais ces cadeaux ont un coût économique et environnemental. On cherche donc de nouvelles idées pour vous faire plaisir, différemment.

Pour en savoir plus sur nos engagements, c’est par ici.

0 commentaires

Laissez un commentaire