Chéri, tu couves toujours ?

Renaud, t’as pris du bide non ?

Comment ça François t’as mal au cœur ?

T’as des bouffées de chaleur Paul ?

Mon pauvre Thomas, ce sont des brûlures d’estomac

L’histoire débute au troisième mois. Au moment où ça commence à se voir chez vous. Votre ventre s’arrondit.

Oui mais le sien aussi.

Vous trouvez ça étrange, votre mec a l’air d’avoir les mêmes symptômes que vous. Maux de têtes, grande fatigue, prise de poids … enfin tout le package quoi !

Rien de grave émoinautes.

Votre Roger souffre sûrement du syndrome de « grossesse accompagnée » plus connu sous le nom de COUVADE !

20 % des futurs papas souffriraient de cet étrange comportement. Les origines de « l’état » sont encore floues.
On accuse les hormones. (Elles ont toujours bon dos !) L’homme, devant l’annonce de la grossesse serait littéralement envahi d’hormones féminines. Elles causeraient alors les troubles énumérés plus haut.

D’autres spécialistes parlent d’une somatisation totale due à un sentiment d’abandon et de délaissement.

Mike Dowdall, un britannique souffrant du syndrome de couvade et récemment interrogé par le Sun, a avoué que le plus difficile à supporter était la fatigue physique, mais que les maux de têtes, les brûlures d’estomac et la sensation de « gros ventre » n’étaient vraiment pas agréables non plus…

Merci Mike, c’est vraiment gentil, on se sent soutenues, mais je me permets d’ajouter que, (malheureusement) Mike, lui, n’a pas encore accouché et n’est pas prêt de le faire ! Alors un peu de courage !

0 commentaires

Laissez un commentaire