Don de lait maternel : Pour qui ? Et comment le faire ?

Moins connu que le don de sang, le don de lait est pourtant tout aussi nécessaire. Il sert à nourrir les bébés prématurés dont le système digestif pas encore mature ne supporte pas d’autre nourriture que le lait humain. Chaque année, 30.000 litres de lait sont donnés par des mamans allaitantes, dans les 19 lactariums répartis sur tout le territoire français. Mais il en faudrait encore bien plus. Comme le souligne Virginie Rigourd, pédiatre et responsable du lactarium régional d’Ile de France, hôpital Necker Enfants Malades (Paris), il y a une véritable « méconnaissance autour du don de lait ».

Qui sont les nouveau-nés concernés par le don de lait ?
Les bébés concernés par le don de lait sont les grands prématurés, âgés de moins de 32 semaines de gestation ou pesant moins de 1,5kg qui doivent être nourris avec du lait maternel. En effet, ce dernier est particulièrement riche en facteurs nutritionnels et biologiques essentiels à la croissance et au développement de bébé et qui le protègent de certaines complications graves liées à la prématurité. De plus, le système digestif d’un nouveau-né grand prématuré n’est pas encore parfaitement mature. Il ne peut alors digérer aucune autre forme de nourriture que le lait humain. Toutefois, la maman n’est pas toujours en mesure de nourrir elle-même son enfant, notamment le temps que la lactation se mette en place. On a alors recours au lait maternel pasteurisé qui provient de dons.

Comment faire pour donner son lait ?
Donner son lait n’est pas si compliqué. Toute femme qui allaite et qui souhaite donner son lait peut le faire et ce, de manière anonyme. Les seules conditions requises sont d’être en bonne santé et d’avoir un bébé qui n’est pas encore sevré. Le lactarium, ou banque de lait, s’assurera que vous ne souffrez pas d’infection qui pourrait alors être transmise par l’intermédiaire de votre lait. En plus de l’entretien vous devrez faire une prise de sang pour que soient réalisés des examens sérologiques. On vous interrogera également sur votre consommation d’alcool, de tabac ou de médicaments. On vous prêtera ensuite un tire-lait ou vous pourrez utiliser le vôtre, on vous fournira des flacons stériles pour y mettre votre lait ainsi que des pastilles de décontamination pour stériliser le matériel utilisé. Le lait sera ensuite récupéré chez vous environ toutes les trois semaines puis il sera pasteurisé subira des contrôles bactériologiques.

Toutes ces étapes sont nécessaires pour s’assurer que le lait ne contient plus aucune bactérie ni virus susceptibles d’être dangereux pour un bébé. En effet, il faut éviter tout risque de contamination puisque le système immunitaire des bébés prématurés ne fonctionne pas encore correctement.

Si vous souhaitez donner votre lait, n’hésitez pas à en parler aux professionnels qui vous accompagnent dès le début de votre grossesse.

Infos pratiques
Pour obtenir davantage d’informations sur le don de lait et pour connaitre le lactarium le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site internet de l’association des lactariums de France 

 

 

 

 

 

Source : @lilihalodecoration

0 commentaires

Laissez un commentaire