Apprivoiser son sommeil enceinte

sweet cabane@sweet cabane

Ne pas dormir enceinte peut devenir un véritable cauchemar. Au cours de la grossesse le sommeil se révèle capricieux. Il fluctue selon les mois.

Le premier trimestre amène son lot de somnolences. Et cette envie de s’allonger sur la première chose moelleuse que l’on aura sous la main, et d’y faire une petite sieste. Une abondance de sommeil que les experts appellent l’hypersomnie.

Le deuxième trimestre est celui du dodo serein, si vous avez la chance de ne pas être la victime de perfides attaques acides venues de l’estomac, ou de sournoises crampes aux jambes.

Le troisième trimestre est redoutable et redouté ! Les jambes sont éléphantesques. Entre mal de dos et ventre proéminent, trouver une position confortable est LE challenge nocturne. C’est aussi ce moment étrange où le bébé décide que votre nuit est son jour, et que toutes les cinq minutes une petite pose aux toilettes s’impose.

Quelques chanceuses échappent à cette jolie perspective, pour les autres, adhérentes au régime insomnie voici cinq règles qui, je vous l’avoue humblement ne feront pas de miracles mais qui pourront, qui sait, vous aider à trouver ce précieux sommeil !

– Bougez dans la journée. Le sommeil profond se mérite ! Pour l’atteindre il faut s’activer en journée. 30 minutes par jour de marche, de natation ou de yoga sont nécessaires. Ne faites plus de sport 3 heures avant votre coucher. L’esprit aussi doit être stimulé, par la lecture, ou une activité créative.

– Respectez le bon sens du rythme biologique. Dormez quand il fait nuit et dans une pièce obscure ! Éteignez toutes les veilleuses de vos appareils, ne regardez pas votre ordinateur ou tablette avant de vous coucher. Leur luminosité sécrète de la mélatonine qui donne à l’organisme un signal de réveil.

– N’hésitez pas à revisiter votre lit. Un coussin supplémentaire sous la tête pourra réduire la sensation de brûlures lors des remontées acides, un autre sous les pieds permettra une meilleure circulation et améliorera la sensation de jambes lourdes.  Pensez à aérer votre chambre avant de vous coucher, et à baisser le chauffage, la température idéale avoisine les 18 degrés.

– Imposez un rituel de coucher. Pour lutter contre les crampes, faites une série de légers étirements pour détendre les muscles. Une douche tiède permet de relaxer l’épiderme, l’application d’une crème anti vergetures et jambes lourdes complète l’exercice de détente.

– Le sommeil est dans l’assiette. Oubliez le café, la cigarette et l’alcool pour leur préférer la tisane de passiflore ou à la fleur d’oranger. Le soir dînez léger : poisson, sucres lents, et produits laitier.

– Ne restez pas dans votre lit. Quand l’insomnie s’y invite, laissez-lui la place ! Installez-vous dans une autre pièce, lisez, écoutez de la musique douce, jouez aux cartes, buvez un lait chaud et couchez-vous. Il ne sert à rien de se retourner sans cesse. Tentez des exercices de respiration. Rythmer son inspiration et expiration canalise l’esprit et laisse une porte ouverte sur le sommeil.

Bonne nuit émoinautes !

0 commentaires

Laissez un commentaire