émoi émoi signe le Parental Challenge !

 

Chez émoi émoi, nous croyons que la parentalité est une force pour l’entreprise. Et même une chance. C’est pourquoi nous sommes fières de signer le #ParentalChallenge. Pour protéger le présent de nos salarié.es et le futur de celles et ceux qui seront parents un jour. Pour assurer à chacun.e la possibilité de poursuivre sereinement sa carrière à chaque stade de sa parentalité. Du désir d’enfant à l’éducation.

 
émoi émoi croit au pouvoir de la parentalité.
Depuis que la parentalité fait partie de notre quotidien, on a appris beaucoup de choses. On a changé nos méthodes de management, modifié nos horaires de réunions pour gérer le tunnel du soir, mis en place un max de sérénité pour que les congés parentalités se passent bien des deux côtés. Certaines ont tiré leur lait au travail, entre deux visios. On a fait autrement, parce qu’on n’a pas le choix et qu’en fait c’est mieux comme ça. Surtout, on a appris à se dire « comment ça va ? ». Et comment on peut s’aider. Parce qu’on sait. #onestparent

On sait ce que c’est de ne pas faire ses nuits pendant des années. Qu’il n’existe pas de masque anti-fatigue à porter la journée.
Et que laisser ses émotions à la porte d’entrée du bureau, c’est impossible. Et néfaste pour l’équilibre.
On sait ce que c’est d’annoncer qu’on est enceinte la boule en ventre, et de reprendre le travail la boule au ventre.  De gérer des plans B, C, Z quand un enfant est malade.
On sait ce que c’est d’avoir peur de cette étiquette de parent, qui creuse les écarts de salaires et dévie les trajectoires (pour certaines plus que pour d’autres).

Alors oui, ce n’est pas facile de changer. Devenir mères a été un vrai challenge personnel et entrepreneurial. On a aussi fait pas mal d’erreurs. On a appris de ces erreurs.  
Ces 11 dernières années d’entrepreneuriat et de management nous ont prouvé que la parentalité n’a pas pénalisé notre entreprise. Bien au contraire.
Une entreprise, ce sont des femmes et des hommes qui ont le pouvoir de faire évoluer les mentalités sur la parentalité au travail et la culture de l’entreprise.
Parce que prendre soin de celles et ceux qui la composent, cela crée de l’engagement. Et que c’est l’engagement des collaborateurs qui crée le futur de l’entreprise.

 
Le Parental Challenge, c’est quoi ?
 
 La Parental Challenge regroupe dans un guide concret, 100 actions dont les 2/3 à coût zéro pour assainir le rapport à la parentalité en entreprise. Objectif : favoriser une politique visant l’égalité et l’absence de discriminations, mais aussi un engagement accru des salarié-es et un bien être mental indispensable. En clair, inclure la parentalité dans l’entreprise pour que chacun y trouve son équilibre.
Les actions auxquelles s’engagent les signataires mêlent l’évidence (appliquer la loi – la plupart du temps ignorée) et un progrès qui va de la prévention contre les discriminations à la prise en compte des contraintes incontournables de la vie de parents, commençant dès le désir d’enfant.
 
Parmi les mesures auxquelles s’engagent les employeurs :
–  Offrir à tou-tes nos salarié-es parents dont les postes le permettent 100% de télétravail dans les moments clés qui précèdent et suivent la parentalité. (pendant certaines étapes du parcours PMA,  les jours suivant une fausse couche, pendant la grossesse de mes salariées, un certain temps à la reprise après leur congé lié à la parentalité,  pendant les périodes d’adaptation d’un nouveau mode de garde…)
Proposer un congé rémunéré de 3 jours pour deuil en cas de fausse couche, pour les mères biologiques comme pour les seconds parents.
– Mieux accompagner les congés longs (maternité, parentalité, adoption, second parent) en incluant le.la salarié.e  dans le recrutement de son.sa remplaçant.e, ne jamais le.la solliciter durant son congé #règledor, prévoir un réel re-onboarding à son retour…
Mettre en place des horaires de travail qui n’excluent aucun-e salarié-e. (En prévoyant des réunions qui se terminent à 17h30 par exemple)
Protéger la confidentialité des  employé-es afin qu’ils et elles fassent valoir leurs droits et bénéficient des mesures sans avoir à se confier sur leur parcours personnel.
Accorder au moins 5 jours de congés “enfant malade” rémunérés
 
4 femmes à l’origine d’une charte indispensable
 
C’est sous l’impulsion de Selma El Mouissi que les premières réflexions voient le jour. Alors Lead Program Manager chez Haigo, Selma s’ interroge sur l’accompagnement de la parentalité dans son entreprise lors de la naissance de son premier enfant. De ces premières actions et de sa rencontre avec Judith Aquien, directrice éditoriale chez Chance, et avec le cabinet d’accompagnement aux parents et entreprises Issence (fondé par Isma Lassouani et Clémence Pagnon), naît le guide du Parental Challenge. 

Pendant 6 mois, elles coécrivent le guide et les mesures, convaincues que l’évolution sociétale sera accélérée par la volonté d’entreprises engagées ou désireuses de le devenir. #onestdaccord

Dès son lancement le 7 décembre, Judith Aquien, que noue avons eu le plaisir d’interviewer lors de la publication de Trois mois sous silence – Le tabou de la condition des femmes en début de grossesse (Payot), nous confie son enthousiasme : « Les premiers retours sont très forts ! C’est incroyable de se dire que des entreprises françaises répondent avec tant d’engagement. Car, au-delà des employeurs, le Parental Challenge touche des personnes. Avec ce cadre, cette charte, ces engagements, tous les parents se sentent soutenus dans leurs parcours et leur quotidien : les mères comme les seconds parents. Et ceux dans chaque étape de la parentalité : qu’il s’agisse de la grossesse, de l’adoption, des parcours de PMA, du quotidien des enfants et de ses  imprévus … »
À travers cet engouement, il y a un besoin d’actions fortes chez les employeurs comme chez les salarié.es ?  « Oui parce qu’on ne veut plus que la parentalité soit un obstacle à sa vie professionnelle. Aujourd’hui, être parent peut clairement nous faire perdre des points dans notre crédibilité au travail alors même que les parents sont les meilleurs multitâches au monde ! On sait que la vie de parent est tellement intense que l’espace dédié au travail est un espace d’épanouissement indispensable à l’équilibre pour beaucoup de femmes et d’hommes. Assainir l’information autour des droits des parents en entreprise et proposer des outils et un cadre pour améliorer le bien-être des parents, c’est essentiel. Et c’est gagnant-gagnant »
 

Salarié.e ? Faites passer le mot à votre boss !
Chef.fe d’entreprise ? Relevez le #parentalchallenge ! sur www.parentalchallenge.com
 

 

Publié le Ecrit par Amandine