J’ai tout mon temps !

30 est le chiffre que je donne spontanément quand on me pose la question pour la n-ième fois (10 à 20 fois par jour depuis qu’on a lancé émoi émoi (si on avait créé dans la fabrication de baignoires, on m’aurait demandé combien de bains je prends (je préfère les femmes enceintes))). Pourquoi 30 ? Parce que je me dis qu’à 30 ans j’aurai trouvé un « futur papa », un appart’, des week-ends et une mutuelle. Faut croire que je ne suis pas la seule !

La moyenne d’âge des femmes accouchées en 2009 s’élève à 30 ans. C’est la 1ère fois dans l’histoire ! Enfin presque, la dernière et unique fois, c’était pendant la Grande Guerre, entre 1916 et 1919…

Le taux de fécondité ne décline pas pour autant. Crise économique ou pas, nous possédons l’un des plus forts du continent : 790 000 naissances en 2009 (thanks !) on compte en France presque 2 enfants par femme. Seule l’Irlande nous devance !

Pourquoi avons-nous décidé de prendre notre temps ? Gilles Pison, directeur de recherches de l’Ined l’explique ainsi : « l’allongement de la durée des études, la progression de l’emploi féminin, le souhait croissant des femmes de ne mettre des enfants au monde qu’une fois installées dans la vie, avec des diplômes, un emploi stable, un logement et une vie de couple ». Il ajoute que la place grandissante de la contraception aurait aussi « contribué au retard en réduisant la fréquence des grossesses non désirées, notamment aux âges jeunes », et précise que « la difficulté à concilier travail et famille a également joué un rôle ».

A tous ces éléments s’associe un autre phénomène moderne : la propension croissante qu’ont les couples à fonder un nouveau foyer après leur(s) échec(s) préalable(s). On compte aujourd’hui près de 2 millions de familles recomposées. Selon l’Insee, 400 000 enfants sont nés dans ce contexte et 90 % des femmes de famille recomposée ont plus de 30 ans.

Plus d’infos sur le figaro.

0 commentaires

Laissez un commentaire