Nous sommes tous Charlie

Ce jour-là on devait vous parler de la présentation des petits jumeaux de Monaco, Jacques et Gabriella, emmitouflés dans les bras de leurs parents au balcon du palais royal. Et puis on n’a pas pu. Faire comme si de rien n’était, fermer les yeux pour ne pas voir l’horreur alors qu’elle se déroulait à quelques rues, impossible.

Aujourd’hui, après le choc, la peur, la colère et l’amertume, arrive doucement l’espoir. Et l’émotion devant l’élan qui nous réunit tous. Et le désir, plus fort que jamais, de transmettre à nos enfants un monde meilleur.

Comme un signe de ce grand élan, ce nouveau-né qui semble déjà lever le poing. Si faible, si fragile, et pourtant porteur de notre immense espoir.

0 commentaires

Laissez un commentaire