Repas de Pâques : les meilleures recettes de famille

laemele-paques-alsace

Le week-end de Pâques est à la porte. Avec lui, vient la plaisir de se retrouver en famille autour d’un déjeuner soigneusement préparé.
Seulement cette année c’est à vous de dresser la table et de cuisiner !  Pas de panique, voici quelques idées pour un menu de Pâques traditionnel. Pourquoi traditionnel ? Parce que les rituels créent du souvenir.  Et puis, si Noël a son foie gras, pourquoi Pâques n’aurait-il pas son agneau ?!

Entrée : La terrine
Lors de ce repas de Pâques, il était coutume dans la tradition chrétienne d’offrir des œufs durs. A fil du temps ces œufs se sont invités dans les  terrines ou pâtés.
Cette tradition est née dans le Berry avec l’incontournable pâté pantin berrichon.

350 g de pâte brisée
4 oeufs +1 jaune
20 g de beurre
Pour la farce :
300 g de porc haché
300 g de veau haché
125 g de poitrine de porc hachée
60 g de foies de volaille
2 oeufs
60 g de mie de pain émiettée
2 cuil. à soupe de persil et de ciboulette hachés
2 cuil. à soupe de cognac
1 pincée de 4-épices
noix de muscade
sel poivre

Faites cuire 4 oeufs durs 8 minutes à partir de l’ébullition.
Enlevez les coquilles et coupez-les en 2 dans le sens de la longueur.
Préparez la farce : mélangez les viandes, incorporez les 2 oeufs et la mie de pain émiettée.
Ajoutez tous les autres ingrédients et mélangez bien.
Étalez la moitié de la pâte brisée sur 5 mm d’épaisseur en un rectangle de 45 cm de long.
Répartissez dessus, jusqu’à 2 cm des bords, la moitié de la farce.
Ajoutez les demis oeufs durs et sur chacun, une noisette de beurre et un peu de noix de muscade râpée.
Recouvrez de farce.
Étalez le restant de pâte en un rectangle un peu plus grand que le premier.
Posez-le sur la farce et soudez les bords des deux rectangles en les pinçant.
Découpez 2 cheminées sur le dessus.
Glissez dedans un rouleau de papier d’aluminium.
Dans les chutes de pâte, découpez des motifs à l’emporte-pièce.
Posez-les à la surface du pâté.
Dorez avec le jaune d’oeuf dilué dans un peu d’eau et mettez au frais 30 min.
Préchauffez le four à th7 (210°).
Enfournez le pâté pour 15 min. puis baissez le four à th 5/6(170°) et laissez cuire pendant 1 h 30.
Ce pâté se déguste tiède ou froid !

 Le plat principal : Le gigot de sept heures.

La tradition de l’agneau pascal est aux origines religieuses, aujourd’hui déguster un bon agneau le jour de Pâques est devenue une coutume.

1 gigot d’agneau
1 carotte pelée, en cubes
1 oignon pelé, en morceaux
2 gousses d’ail pelées
25 cl de fond de veau
30 cl de vin blanc sec
2 tomates en quartiers
Thym, laurier
Sel, poivre
Huile d’olive

Dans une poêle, faites revenir l’oignon, l’ail et les carottes dans l’huile d’olive.
Déglacez avec la moitié du vin blanc et le fond de veau et laissez mijoter.
Pendant ce temps, dans une autre poêle ou directement dans la cocotte si elle supporte le feu direct, faites revenir le gigot dans un peu d’huile d’olive, sur toutes les faces. Il doit être bien coloré.
Ajoutez le contenu de la poêle sur le gigot, dans la cocotte. Ajoutez les quartiers de tomates, le reste de vin blanc, le thym, le laurier, sel et poivre. Refermez la cocotte et enfournez le gigot dans le four préchauffé à 120°C pour 7 heures.
Servez le gigot confit à la cuillère, avec une purée de pomme de terre ou de la semoule, le tout arrosé du jus de cuisson.

Dessert :  Le Osterlämmele, le gâteau agneau de Pâques

Ce gâteau à la forme d’un agneau est une tradition de pâques en Alsace et en Lorraine, c’est un dessert simple et délicieux qui vous évitera l’overdose de chocolat !

2 gros oeufs
90 g de sucre en poudre
75 g de farine
25 g de Maïzena (fécule de maïs)
1 sachet de sucre vanillé
Zeste de 1/2 citron
Beurre (pour beurrer le moule)
Sucre glace (pour le décor)
1 moule à osterlämmele (en forme d’agneau)

Préchauffez le four à 180°C (th. 6). Beurrez généreusement le moule en insistant au niveau de la tête (qui est plus fine).
Dans un saladier, fouettez les oeufs entiers avec le sucre en poudre et le sucre vanillé, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume (aidez-vous de votre robot ou du batteur électrique : cette opération prend environ 7 min).
Tamisez la farine et la Maïzena au-dessus du saladier à l’aide d’une passoire et remuez délicatement la préparation à l’aide d’une spatule souple en silicone. Ajoutez le zeste de citron finement râpé. Versez la pâte dans le moule.
Enfournez l’agneau à 180°C (th. 6) et laissez-le cuire pendant 25 min, jusqu’à ce qu’il soit bien doré et gonflé. Pour vérifier la cuisson, plantez la lame d’un couteau dans la pâte, elle doit ressortir sèche.
Sortez l’agneau du four et laissez-le refroidir quelques minutes avant de le démouler délicatement. Lorsqu’il est totalement refroidi, saupoudrez-le généreusement de sucre glace et décorez-le avec un petit ruban en satin.

Dégustez ce gâteau le jour même car il a tendance à sécher rapidement.

0 commentaires

Laissez un commentaire