Chez émoi émoi, on s’engage pour Mother Nature. Comme nous, elle a besoin d’amour.

Et comme nous, elle aimerait qu’on lui montre plus souvent.

Pour elle, on choisit des matières naturelles certifiées ou recyclées, des usines clean, des partenaires engagés, des quantités justes. Et vous pouvez tout nous demander (même l’adresse de nos ateliers).

CE QU'ON A FAIT EN 2022

Nos vêtements sont bien élevés. On les a nourri avec amour, et respect, avant de vous les confier. 

 

> 90% made in Europe (66% Portugal, 10% France, 4% Espagne…) avec des partenaires engagés pour la Planète.

 

> Une mode à 99% fabriquée à partir de matières naturelles ou recyclées (dont 74% issues de l’agriculture biologique ou certifiées GOTS) et 1% proviennent de fibres synthétiques recyclées. 95% de nos collections mode sont fabriquées au Portugal, sous le soleil de Porto, 3% en Inde à New Delhi (les pièces en lin principalement) et 2% en Chine (notre collaboration avec Flotte). 

 

> Un bijou 100% européen : sourcing certifié, finitions faites pour durer, fabrication éthique à Paris et développement d’une ligne précieuse en vermeil à Cordoba, en Espagne. Tout savoir sur la fabrication de nos bijoux fantaisie. Et sur les coulisses de notre ligne précieuse.

 

 

 

> Des collabs responsables, comme Flotte qui conçoit des imperméables à partir de bouteilles recyclées, Angarde ou encore Gili’s qui ont fait le choix de matières premières 100% recyclées.

 

> Vos colis en carton et en kraft (recyclables) : on avait instauré le changement en 2021, depuis un an, nous avons supprimé les pochettes d’expédition en plastique.

 

En 2022, on a rejoint le mouvement En mode climat : des propositions concrètes pour amener les acteurs de l’industrie textile à respecter les accords de Paris sur le climat, on a refusé une fois encore le jeu du Black Friday et on a donné nos invendus aux associations Un petit bagage d’amour et le collectif Les mamans de Paris pour l’Ukraine.

GÉNÉRATIONS LOVE, NOTRE DÉFI POUR DEMAIN

Et si nos petits-enfants portaient les vêtements de nos enfants ? 

 

J’ai eu un choc le jour où j’ai habillé ma fille avec les vêtements que son père portait il y a 30 ans. Ma belle-mère les avait conservés avec soin. Au-delà du symbole et de la joie que cela procure à mes filles de s’habiller comme leur papa, j’ai compris que c’était possible de créer des vêtements qui vivent 100 ans. Depuis, on a une obsession : la durabilité.

Adèle, co-fondatrice d’émoi émoi.

 

La durabilité pour nous, c’est porter les produits souvent, longtemps, par plusieurs générations et avec joie. C’est l’ambition d’émoi émoi. Et c’est possible si on améliore, encore et encore, la qualité. Au boulot ! 

 

<center>GÉNÉRATIONS LOVE, NOTRE DÉFI POUR DEMAIN<center>

DEMAIN : LA DURABILITÉ, ENCORE ET ENCORE

Améliorer les finitions et renforts : porter, porter, porter encore et encore avant de lancer une pièce. En 2022, on lance le programme Test & Love : des nouvelles coupes et qualités seront testées en avant-première par les membres du Club. Et vous saurez tout. Absolument tout.

 

Choisir des matières qui tiennent la route, résistent au lavage et n’épuisent pas les sols. Le coton bio, le GOTS c’est bien. Recycler, c’est mieux. Et bonne nouvelle : les fibres recyclées sont de plus en plus solides. En 2022, 18% de nos fibres sont recyclées, on vise 50% en 2025. 

 

Imaginer une mode inclusive, unisexe, non genrée, qui a plus de chances de se transmettre #vinted et concevoir des coupes plus oversize dans lesquelles les enfants ont la place de grandir et qu’ils peuvent porter longtemps.

 

DEMAIN : PRODUIRE MOINS
POUR S’AIMER PLUS

Créer moins de nouveaux produits : parce que c’est si consommateur en temps, en métrages, en énergie et en prototypes qui finiront… en “sample sales”. Et la nouveauté appelle la nouveauté #addict. En 2023, on s’est lancé le défi de créer 2 fois moins de produits et de réfléchir 2 fois plus à la durabilité de chaque pièce.

 

Proposer plus de précommandes pour produire ni trop ni pas assez. C’est bon pour la Planète et notre petite entreprise. On a déjà lancé 2 campagnes de précommandes et vous avez été au rendez-vous #merci. Affaire à suivre !

 

Baisser les minimas de production pour limiter les surstocks, même si ça paraît impossible. Parce que c’est si compliqué pour nos ateliers et leurs machines gourmandes en métrages. Derrière, c’est la question du prix qui se joue. Et des marges. Sans lesquelles émoi émoi n’existe pas. Comment on fait pour rester compétitif quand on produit en petites quantités, avec le top des matières dans les ateliers les plus cleans ? La question du prix juste, de l’équilibre pour chaque acteur de la chaîne, on y réfléchit depuis 8 ans. Et dans ce contexte inflationniste, on marche sur un fil. Mais on fait tout pour prendre le bon cap.

 

PRÊT.ES. À PORTER DE LA JOIE ?

Chez émoi émoi, on est convaincues qu’il n’y a pas plus durable que l’amour.

 

Et que c’est la joie qui donne envie de porter, encore et encore, matin, soir, nuit, week-ends et de consommer moins, mais mieux. Des pièces doudou, des pièces totems qui rendent heureux, des pièces qui rassurent, dans lesquelles on se sent infiniment bien.

 

On vise le vestiaire idéal : le minimum qui fait un maximum d’effet.  C’est l’émotion de porter un vêtement qui raconte une histoire, qui célèbre les liens du cœur. La joie, c’est l’émotion d’offrir, de porter une pièce qui dit Je t’aime. A soi, aux gens qu’on aime et à la Planète. De toi à moi, d’une génération à une autre. Vous êtes prêt.e.s à porter de la joie ?